Retour

CHAMOIS RÉTRO : J23, CHAMOIS-BOURG EN BRESSE (03/02/2017)

le 15 avril 2020
Chamois Niortais FC

Aujourd’hui, retour sur un match fort en émotion. Ce coup-ci, pas d’enjeu spécifique au niveau du classement. Les Chamois, 11ème, reçoivent Bourg-en-Bresse alors 9ème. Les deux équipes sont donc tranquillement calées au milieu de tableau sans grandes craintes quand à une hypothétique lutte pour le maintien, ni avec de réel espoir pour la montée.
Les Burgiens se présentent à René gaillard dans une forme olympique. En effet, ils restent sur trois victoires consécutives et sont sur une série de dix matchs sans défaite. Les Niortais quand à eux sont plutôt pas mal non plus avec deux victoires et un nul sur les trois derniers matchs. À noter qu’ils viennent d’apprendre qu’ils affronteront le PSG en Coupe de France après leur récente qualification. Ce serait tout de même cocasse d’assister à une sorte de remontada..

Voici le onze concocté par Denis Renaud:

Les Chamois dominent de la tête et des épaules la première période. On ne voit qu’eux sur le terrain. Ils se procurent de nombreuses situations mais ne parviennent pas à concrétiser. La frappe de Djigla passe au-dessus (19e), la reprise de Roye sur un centre de Sambia est déviée de justesse par un défenseur adverse (25e), et dans la foulée ce sera la première très grosse opportunité. Kiki déboule côté gauche et adresse un centre parfait pour Roye. Celui-ci place sa tête, Fabri doit se détendre pour détourner sur sa barre. mais ce n’est pas fini, Choplin qui avait suivi est à la retombée et reprend lui aussi de la tête. Très vif, Fabri s’est relevé et détourne de nouveau d’un réflexe incroyable…sur sa barre! Et comme très souvent dans ces cas là, le fait de ne pas concrétisé est rapidement puni. Sur l’une de leurs premières incursion dans les trente mètres Niortais, les visiteurs vont trouver l’ouverture. Bègue côté droit temporise, et parvient à centrer. Merdji est à la réception et trompe Allagbe d’une tête puissante, qui ne peut que toucher le ballon. C’est très cruel, mais les Chamois rentrent aux vestiaires menés au score.

Le premier quart d’heure de la seconde période est équilibré. Mais les Chamois commencent à pousser. Sur un coup-franc joué rapidement, Roye sert Agouazi en profondeur qui centre immédiatement. Il faut un retour en catastrophe dans les pieds de Dona Ndoh pour empêcher le buteur Niortais de reprendre (60e). Décidément la réussite n’est pas là. Et une nouvelle sanction va arriver. Sept minutes plus tard, Bourg réalise une belle combinaison. Damour talonne pour Del Castillo qui centre fort au sol. Le même Merdji ouvre son pied droit et trouve la lucarne d’Allagbe. Froids de réalisme, les Burgiens ne pouvaient rêver mieux. Au contraire c’est la douche froide pour les Chamois qui semblent se diriger vers une inévitable défaite. On se dit qu’il y a des soirs comme ça où ça ne veut pas, et que le football peut être irrationnel. D’autant plus qu’à la 72ème minute les visiteurs sont tout proche de définitivement tuer tout suspense. Fraichement entré en jeu, Heinry exécute une belle Madjer qui oblige Allagbe à se détendre.
Mais c’était sans compter sur la grande force de caractère de Dembele et ses compères. Il reste un quart d’heure de jeu. Kiki se débarrasse de son défenseur côté gauche, puis centre fort au sol. Dabasse seul au point de pénalty reprend en une touche du pied gauche pour tromper Fabri d’une belle frappe sous la barre. L’espoir renait. Ils peuvent aller chercher le point du match nul.
Le temps passe, on arrive alors à la 81ème minute. Roye frappe un coup-franc excentré. Le ballon revient sur Dembele qui décale Dona Ndoh sur le côté droit. Le goaleador se transforme alors en un improbable passeur. D’un centre millimétré il trouve la tête de Choplin qui est monté plus haut que tout le monde et marque dans le but vide, Fabri ayant raté sa sortie. Les deux équipes sont donc à égalité. Et si l’incroyable se produisait?
88ème minute. Les Chamois poussent pour arracher une improbable victoire. Roye frappe un corner. Dona Ndoh s’élève mais ne peut reprendre. La raison? Un joueur adverse a détourné le ballon de la main! M. Stinat n’hésite pas et indique le point de pénalty. Roye, imperturbable de sang froid va pousser la dramaturgie à son paroxysme. Il s’élance pour frapper le pénalty et trompe Fabri d’une splendide Penenka! Ils l’ont fait. Les Chamois menés de deux buts à un quart d’heure de la fin ont totalement renversé la situation en marquant trois buts en 13 minutes. Ce match est un exemple parfait de pourquoi on aime tant le football. Quand l’irrationnel prend le dessus.

Revivez ce match de dingue avec le résumé.

CHAMOIS RÉTRO : J25, VALENCIENNES-CHAMOIS (20/02/2015) COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA FFF CHAMOIS RÉTRO : J25, VALENCIENNES-CHAMOIS (20/02/2015) COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA FFF
poujoulat_Chem_2017_sansBL_Frblanclogo macif v2logo graphic 2019 1 blancLogo CA blanclogo maif blanc v2Logo-Kappa-Blanclogo solnet blancLogo_Cachet_GiraudLogo Ville de Niort blanclogo niort agglo blancLogo Departement blanclogo_na_horiz_BLANC_2019
Ensemble atteindre les sommets