Retour

LE 11 DE LA DÉCENNIE : JUNIOR SAMBIA

le 26 mars 2020
Chamois Niortais FC

Place à l’épisode #8 de nos portraits du 11 de la décennie. Et oui on approche doucement de la fin. Aujourd’hui c’est le joueur le plus jeune de ce onze de rêve que nous mettons en avant: Junior Sambia.

Né à Lyon le 7 septembre 1996, il fera sa formation dans le club phare de la région: l’Olympique Lyonnais. malheureusement non conservé, il rejoint à 15 ans l’UF Mâcon pour jouer en U17 Nationaux.
Dès cet instant Junior impressionne, et un club professionnel le remarque, par l’un de ses recruteurs de l’époque, Teddy Morinière. Ce club c’est bien évidemment le Chamois Niortais FC.

Junior quitte donc sa région natale et rejoint les Deux-Sèvres en 2013, après un essai qui aura très rapidement mis tous les éducateurs d’accord sur les qualités du joueur.
Lors de la saison 2013/2014, à tout juste 17 ans, il fait ses premiers pas pour le club en navigant entre les U19 Nationaux de Carl Tourenne et la réserve de Dodzi Eklu.
Carl Tourenne justement, actuel entraineur de la National 3, nous livre ses impressions sur le garçon:

“Quand il est arrivé a l’essai, ça n’a pas duré longtemps, au bout de 20 minutes on a validé. Il est capable de jouer des deux pieds, a un gros volume de course, il voyait tout à l’avance, très bon techniquement, bon jeu long, on sentait de suite le gros potentiel. Il a éclaboussé notre début de saison en U19. Fantastique sur coups de pied arrêtés il est devenu une arme redoutable pour nous en étant souvent décisif. Il s’est épanoui au fil du temps, il a fini son apprentissage, notamment le côté mental. Il a compris que c’était une deuxième chance après l’OL. Il a été patient et fait preuve de beaucoup d’humilité, très à l’écoute sur ce qu’on pouvait lui dire. Il fallait qu’il arrive à comprendre ce que réclamait son métier, le professionnalisme. Toujours très concentré, il n’a cessé de donner le meilleur de lui-même.
Pour moi y’avait longtemps que je n’avais pas vu un joueur d’une telle qualité dans notre formation. Il avait évidemment l’atout d’être polyvalent. Quand tu es bon techniquement et intelligent tout se fait naturellement.
Aujourd’hui c’est un peu surprenant qu’il n’ait pas continué sa trajectoire, il y a surement des raisons. Je ne sais pas ses ambitions, mais si j’étais à sa place je m’interrogerais, pour jouer, quitte à trouver un autre club pour m’exprimer.
Dans toute carrière ce n’est jamais linéaire, ses performances, quoiqu’il arrive, doivent l’être par contre. C’est aujourd’hui un passage avec une marche peut-être un peu haute, mais il faut digérer et garder le moral pour aller chercher plus haut. Je le remercie aussi pour le maillot qu’il m’a envoyé il y a quelques mois. Ca m’a fait très plaisir.”

Certains joueurs ont, de part leur talent, cette capacité à marquer les éducateurs. Il semblerait que ce soit le cas pour Junior. Et le discours est similaire chez Dodzi Eklu qui l’a eu sous sa coupe avec l’équipe réserve:

“Quand il est arrivé chez nous, on a tous été unanimes sur ses qualités. Notamment très adroit, personne n’a été laissé insensible, c’est un garçon qui présentait des caractéristiques intéressantes.
Il présentait une sorte de nonchalance mais on savait que dans le jeu il s’exprime comme ça, à travers sa technique. Il sait utliser ses capacités physiques et s’adapter en fonction de son poste, toujours en mouvement pour être trouver et enchainer.
À Montpellier il a besoin de jouer pour garder le rythme. Dès qu’il joue, son registre s’agrandit, il est de plus en plus intéressant à force de jouer, il monte en puissance. On a vu que c’est un garçon qui a enchainé les matchs dès qu’il a intégré le groupe pro chez nous, avec peu de blessures.
C’est un garçon assez discret, qui ne pense qu’au football,. On le voyait au centre de formation, il ne pensait qu’à ça. Anecdote: il est arrivé grâce à Teddy Morinière notamment qui a été prépondérant dans sa venue. Quand Junior est arrivé on savait qu’il pensait d’abord au foot avant l’école. Une personne l’aidait, et elle a dû prendre l’engagement que Junior se tiendrait à carreau, et qu’il ferait tout pour réussir. Et ça a été le cas. Il a été très pro malgré son jeune âge. Il a toujours eu l’objectif de réussir.
Je lui dirais qu’il se rappelle d’où il vient, toujours, c’est en faisant preuve d’humilité qu’il en est arrivé là. Il ne doit pas oublier ça, garder ces valeurs. Le plus difficile c’est de rester à ce niveau, il doit maitriser son environnement.”

Même son de cloche donc. Et après cette saison de transition, c’est tout naturellement qu’au début de l’exercice 2014/2015 il intègre le groupe pro. Il fera sa première apparition en Ligue 2 le 12 septembre 2014 lors d’un match à Dijon, lancé par le coach de l’époque, Régis Brouard. Auteur d’une satisfaisante heure de jeu, il cédera sa place. Mais c’est bon, Junior est lancé dans le grand bain. Cependant cela ne fera pas de lui un titulaire en puissance. Encore très jeune (tout juste 18 ans), il va continuer d’apprendre tout au long de cette saison avec quelques apparitions sur le banc et aussi quelques minutes jouées.

C’est donc la saison suivante qu’il va réellement exploser aux yeux de tous. Doté d’une incroyable polyvalence, Junior occupera sur cet exercice pas moins de quatre postes différents. Latéral droit la majeure partie du temps (la doublette Sambia/Malcuit fera de gros dégâts), il sera capable de monter d’un  cran pour occuper l’aile droite. Il a également évolué dans le coeur du jeu au milieu de terrain (son poste d’origine), et à même disputé une rencontre comme latéral gauche. Et le plus incroyable dans tout cela, c’est que quelque soit le poste, les performances sont au rendez-vous.

Patient, Junior sera essentiellement remplaçant lors de la première partie de saison. Mais début 2015 il devient titulaire et ne quittera plus le onze de départ.
Il inscrit son premier but en professionnel en octobre 2015 contre Ajaccio, devant son public, et ce tout juste après être entré en jeu. Il marquera au final par deux fois et délivrera deux offrandes sur cette saison. pas mal pour un gamin de 19 ans.

La saison suivante sera celle de la confirmation. Désormais titulaire indiscutable, il va se stabiliser progressivement au poste de latéral droit et va notamment se distinguer par ses montées rageuses sur 80 mètres en éliminant tous les adversaires qui se présentent face à lui. L’impression de facilité est déconcertante, Junior éclabousse les rencontres de sa classe. La “pépite” comme certains de ses coéquipiers le surnomment fait décidément forte impression.

Au total, il réalisera une saison pleine. Sur les 38 rencontres de base que compte le championnat, il en jouera 37. Il ne manquera que le match à Strasbourg pour accumulation de cartons jaunes ce qui représente le ratio incroyable de 3250 minutes jouées sur 3420 au maximum. Encore une fois à cet âge là, c’est impressionnant. Rare sont les jeunes joueurs capables d’une telle régularité. Mais cela n’a rien d’étonnant. Comme le disait Dodzi Eklu un peu plus haut, c’est un vrai travailleur. Et comme souvent, le travail paie. Ses statistiques quand à elles augmentent. Il inscrit 4 buts et délivre 3 passes décisives. Au delà du simple aspect comptable, c’est aussi le côté décisif de ces chiffres qui interpelle: 3 de ses réalisations auront été faites lors d’une victoire par un but d’écart. Rappelons qu’il joue la majeure partie du temps latéral droit, ce sont donc des chiffres impressionnants pour un joueur évoluant à ce poste.

Forcément, ces performances attirent l’oeil et les portes de la Ligue 1 lui sont grandes ouvertes. Il débutera tout de même la saison avec les Chamois et jouera trois matchs, avant de signer au Montpellier Hérault Sporting Club le 23 aout 2017. C’est la suite logique pour ce jeune plein de talent.

Ses débuts dans l’Hérault se passent plutôt bien. Systématiquement dans le groupe, il fait de nombreuses apparitions sur le terrain, étant même titulaire à 18 reprises. Il inscrira son premier but en Ligue  un soir de janvier 2018 face à Toulouse, et sera passeur à 5 reprises sur cette saison. En jouant au final “seulement” 1500 minutes, ces chiffres là sont très bons.

La saison suivante sera plus délicate. Très rarement titulaire (seulement à huit reprises) il devra se contenter de bouts de matchs. Pourtant il est tout le temps dans le groupe, mais Michel Der Zakarian peine à lui faire confiance. Peut-être Junior paye-t-il sa polyvalence. Plus souvent placé dans le coeur du jeu, il jouera parfois sur le côté droit. Difficile donc de se faire sa place dans un riche effectif de Ligue 1. Au final il fera tout de même 30 apparitions, mais le temps de jeu cumulé est famélique: à peine 900 minutes..

Cette saison, on ne peut pas dire que les choses évoluent réellement. De nombreuses apparitions une nouvelle fois mais trop peu de titularisation. Il parvient tout de même à marquer en novembre dernier sur la pelouse de Metz.

Contacté aujourd’hui même, Junior s’est lui aussi prêté au jeu de nos questions:

“Déjà c’est un honneur de figurer dans le onze avec de bons joueurs qui jouent pratiquement tous au haut niveau et que j’ai eu la chance de côtoyer.  J’ai beaucoup appris à leurs côtés.
Niort c’est le club qui m’a permis de découvrir le monde professionnel. Il y a des personnes adorables au club tout comme les supporters qui soutiennent toujours.
J’espère que le club va se maintenir je les suis toujours chaque vendredi. Et il faut que les supporters continuent de soutenir les joueurs.”

Junior est encore jeune du haut de ses 23 printemps, et nul doute que la marge de progression est encore bien réelle. Nous ne pouvons que lui souhaiter le meilleur, que ce soit à Montpellier ou ailleurs, afin qu’il démontre le vrai potentiel qu’est le sien.

En bonus, ses six buts et cinq passes décisives sous les couleurs de la Team Chamois:

LE 11 DE LA DÉCENNIE : MOUHAMADOU DIAW LE 11 DE LA DÉCENNIE : FLORIAN MARTIN LE 11 DE LA DÉCENNIE : MOUHAMADOU DIAW LE 11 DE LA DÉCENNIE : FLORIAN MARTIN
poujoulat_Chem_2017_sansBL_Frblanclogo macif v2logo graphic 2019 1 blancLogo CA blanclogo maif blanc v2erima blanclogo solnet blancLogo_Cachet_Giraudlogo_na_horiz_BLANC_2019Logo Departement blancLogo Ville de Niort blanclogo niort agglo blanc
Ensemble atteindre les sommets