Retour

LE 11 DE LA DÉCENNIE : JIMMY ROYE

le 24 mars 2020
Chamois Niortais FC

Episode #6 de nos portraits du 11 de la décennie. Et aujourd’hui place à un joueur emblématique s’il en est: Jimmy Roye. Il est tout simplement le joueur qui aura effectué le plus de saisons sous nos couleurs parmi les onze. Jimmy a joué sept saisons d’affilée à Niort. Capitaine, moteur de l’équipe, joueur régulier et souvent décisif, retour sur son superbe parcours.

Né le 8 septembre 1988 à Paris, Jimmy suit sa préformation dans le club local du RC Paris, avant de partir à 15 ans pour le centre de formation de l’OGC Nice. Il rejoint l’Amiens SC en 2006 et évolue deux saisons comme amateur. À la suite de cela il grimpe d’un échelon et part pour Calais, alors en National. Il effectuera là-bas une saison pleine, qualité qui sera démontrée tout au long de sa carrière.

Après cette belle saison, il retourne dans sa ville d’origine pour renforcer le Paris FC. Il y passera deux saisons lors desquelles il sera titulaire indiscutable, disputant pas moins de 36 puis 37 rencontres sous les couleurs Parisiennes, inscrivant même une dizaine de buts sur l’ensemble de ces deux saisons. À 22 ans, Jimmy est déjà considéré comme un excellent milieu de terrain de National.

C’est alors qu’il va faire un choix qui sera un tournant dans sa carrière. Début de l’été 2011 il rejoint la Team Chamois, qui va entamer sa seconde saison en National avec l’objectif de retrouver la Ligue 2 le plus rapidement possible. Il arrive en même temps que son futur ami Paul Delecroix que nous vous avons présenté il y a quelques jours, avec lequel il vivra de grands moments à Niort.

Saison 2011/2012 donc, il s’impose directement dans le onze de Pascal Gastien. Véritable chef d’orchestre dans le coeur du jeu, il sera un des pions essentiels à la fantastique saison Niortaise. Un jeu chatoyant, de nombreux coups d’éclat (comme un soir de Coupe de France face à Brest alors en Ligue 1), Jimmy impressionne. Il marquera dix but en championnat cette saison, ce qui est colossal pour un milieu de terrain. Ces performances jumelées à celles de ses coéquipiers enverront les Deux-Sèvriens en Ligue 2 après un match décisif à Ajaccio lors de l’ultime journée. Et c’est Jimmy, avec un sang froid à toute épreuve, qui offrira la victoire et donc la montée, grâce à un pénalty transformé à la 28ème minute. Probablement l’un des buts les plus importants de l’histoire du club. Rien que pour cela, Jimmy est déjà un grand Chamois.

Juillet 2012, il va enfin découvrir le monde professionnel. Il n’a eu de cesse de le répéter, il ne remerciera jamais assez les Chamois Niortais pour lui avoir fait confiance et offert son premier contrat professionnel.
Lors de cette première saison, il va continuer sur ses standards habituels. Huit buts et trois passes décisives, de sacrées statistiques. Visiblement le palier n’aura pas été compliqué à franchir. Il inscrit notamment un but très important lors de l’avant dernière journée à domicile face à Nimes, permettant à son équipe de s’imposer et d’assurer son maintien. En NBA, on appelle cela un joueur “clutch”. La pression? Connait pas.

Il va évidemment rester à Niort pour vivre probablement la plus belle saison de sa carrière. Ce fameux exercice 2013/2014 lors duquel les Chamois rêveront à la montée en Ligue 1 jusqu’aux ultimes journées de championnat. Les chiffres donnent le tournis: 37 rencontres disputées, 6 buts, et 8 passes décisives (ce qui le place 6ème au classement des passeurs du championnat). D’autant plus qu’il est désormais replacé un peu plus bas au milieu de terrain, contrairement notamment à la saison de la montée où il évoluait en meneur de jeu, parfois même comme second attaquant.

Après cette fantastique saison, l’engouement est de mise. Jimmy poursuit son aventure pour la saison 2014/2015. Saison somme toute “tranquille” pour les Niortais qui obtiennent leur maintien confortablement sous les ordres de leur nouveau coach Régis Brouard. Le numéro 19 quand à lui reste dans ses standards: 34 matchs joués, 6 buts et 2 passes décisives. Vous noterez la régularité du garçon, mais nous reviendrons sur cet aspect un peu plus tard avec un schéma très parlant.

À l’aube de la saison suivante, une excellente nouvelle va ravir les supporters Niortais: Jimmy prolonge son contrat avec les Chamois, et devient par la même occasion capitaine. Une juste récompense pour ce travailleur qui ne lâche jamais rien. Cependant cette année sera plus délicate. Le club flirte constamment avec la zone rouge. Le nouveau patron des Chamois est un peu en deçà de ses standards habituels. Malgré tout c’est là que nous verrons une fois de plus son incroyable force mentale. Lors de la trente-septième journée, les Chamois accueillent Créteil pour un match crucial dans l’optique du maintien. Les Niortais s’imposent 4-2 avec notamment un doublé du “capi”, offrant ainsi le maintien à son club. Clutch on vous disait tout à l’heure!

Après cette frayeur, la saison suivante sera plus tranquille pour des Chamois qui passeront la saison en milieu de tableau malgré un début d’exercice très compliqué: les huit premiers matchs sans victoire.
Cela n’empêchera pas Jimmy d’être performant, inscrivant 5 buts pour 7 passes décisives en 37 matchs joués. Son record. Il n’aura manqué que la rencontre face à Strasbourg suite à une expulsion. Au delà de ça, c’est 90 minutes jouées à chaque rencontre. Absolument impressionnant pour un milieu de terrain, d’autant plus pour lui qui ne compte pas ses efforts. Comme quoi l’éthique de travail et le sérieux finissent toujours par payer.

Le numéro 19 de la Team Chamois entame alors ce qui sera sa dernière saison sous les couleurs Niortaises. En terme de statistiques pures, il sera une fois de plus dans ses habitudes: 5 buts inscrits pour 3 passes décisives. Néanmoins il ne disputera “que” 33 rencontres, la faute à des suspensions pour accumulation de cartons jaunes. Les Chamois naviguent dans la seconde moitié du classement, mais ne seront guère inquiétés par une hypothétique course au maintien. Jimmy disputera son dernier match à René Gaillard un soir de mai 2018 face au Havre. Il sortira à dix minutes de la fin de la rencontre pour recevoir la standing ovation qu’il mérite. Tout le monde est debout et certains ont même les yeux humides.

Un grand Monsieur quitte le club. Nous vous parlions tout à l’heure de son impressionnante régularité. Voici un tableau récapitulatif de ses performances en Ligue 2 sous le maillot Niortais. On rappelle que le nombre maximal de minutes jouées sur une saison est de 3420. Impressionnant:

Jimmy a lui aussi accepté de répondre à nos questions. Un vrai Chamois de coeur:

“C’est un honneur d’être dans cette équipe. Ça veut aussi dire que les gens reconnaissent le travail fourni pendant sept ans au club, et c’est toujours gratifiant d’avoir un retour positif sur le travail qu’on a effectué pendant tant d’années.
Ce que je retiens de mon passage à Niort je dirais en premier cette montée  Ajaccio avec ce but, puis ensuite toutes les années merveilleuses en Ligue 2, mais aussi ce match contre le PSG à René Gaillard. Toutes les personnes rencontrées et cet aspect familial qui manque beaucoup au football moderne.
Actuellement je suis au Red Star en National, je me sens bien, j’ai encore du carburant (rires)! Nous sommes 4ème et l’objectif est de monter en Ligue 2 alors on va tout donner pour y arriver.
Mon avenir, je le vois dans le football. Pourquoi pas entraineur une fois que j’aurai arrêté, mais rien n’est écrit, ça dépendra des opportunités.
Je remercie tous ceux qui ont voté pour moi. Je tiens aussi à leur dire de soutenir les Chamois en cette fin de saison parce que l’équipe en a besoin pour se maintenir! Une descente serait catastrophique pour le club, donc il faut une union sacrée derrière les joueurs.”

Ton message est bien passé Jimmy.

Il part alors pour un nouveau challenge et rejoint la Corse. Il s’engage pour deux avec le Gazelec Ajaccio. Nouveau club, nouvel environnement, mais pas de quoi perturber Jimmy qui va disputer 37 rencontres pour 4 buts et 4 passes décisives. Cependant, malgré un début de championnat encourageant, les Corses vont dégringoler petit à petit au classement avant de s’effondrer en toute fin d’exercice: 5 défaites et 2 nuls sur les 7 derniers matchs, qui vont les faire passer de la 13ème à la 17ème place. Ils disputent alors les barrages face au Mans et l’impensable se produit. Victorieux à l’aller dans la Sarthe 1-2, ils sont menés sur leur pelouse au match retour 0-1, mais sont toujours sauvés, jusqu’à la fatidique 97ème minute qui voit les Manceaux inscrire un second but et ainsi condamner le Gazelec au National. Dénouement Hitchcockien qui sonnera la fin de l’aventure Corse pour Jimmy.

Cette saison il a décidé de retourner à ses origines sur Paris, et signe au Red Star. Évidemment titulaire, lui et son équipe sont actuellement à la lutte pour obtenir leur accession en Ligue 2. Ce serait une magnifique conclusion pour Jimmy, même si sa carrière est encore loin d’être finie.

Nous ne pouvons que souhaiter le meilleur à Jimmy Roye, qui est désormais un papa comblé. Il aura marqué l’histoire des Chamois Niortais par bien des aspects et toutes les personnes qui l’auront côtoyé ici ne sont pas prêtes de l’oublier. Car à Niort Jimmy est plus qu’un simple joueur de foot, c’est une légende.

Comme d’habitude pour conclure, voici un petit best of de ses buts sous le maillot Niortais, parmi les 34 qu’il aura inscrit en championnat:

LE 11 DE LA DÉCENNIE : QUENTIN BERNARD LE 11 DE LA DÉCENNIE : MOUHAMADOU DIAW LE 11 DE LA DÉCENNIE : QUENTIN BERNARD LE 11 DE LA DÉCENNIE : MOUHAMADOU DIAW
poujoulat_Chem_2017_sansBL_Frblanclogo macif v2logo graphic 2019 1 blancLogo CA blanclogo maif blanc v2erima blanclogo solnet blancLogo_Cachet_Giraudlogo_na_horiz_BLANC_2019Logo Departement blancLogo Ville de Niort blanclogo niort agglo blanc
Ensemble atteindre les sommets