Retour

DAVID KIKI AVANT TOURS

le 25 janvier 2017
DOMINO'S LIGUE 2

David bonjour. Comment s’est déroulée cette semaine d’entraînement?
Elle s’est bien passée malgré le froid. Lundi et mardi, on a pu s’entraîner sur herbe, mais mercredi nous sommes allés sur le synthétique.

Vous venez de prendre quatre points en deux matches. La machine est relancée?
Oui, je pense qu’on est bien partis en 2017. On a fait trois matches et gagné deux sur trois, puisqu’il ne faut pas oublier le match de Coupe de France.
Je pense qu’on peut encore mieux faire. Vu qu’on était à domicile en championnat, on aurait pu gagner les deux rencontres. Mais quatre points sur six, c’est déjà une bonne chose.

Depuis maintenant plusieurs matches, tu es le titulaire indiscutable au poste d’arrière gauche. Comment le vis-tu?
Disons que je ne suis pas forcément surpris, parce que je sais ce que je vaux. Je connais mes qualités. Je n’ai jamais douté de rien, même quand je suis passé à côté de certains matches.
Maintenant, ce n’est pas le but de me croire un arrière gauche indiscutable. Je veux continuer de progresser et d’avancer. Je dois confirmer chaque fois, match après match, pour garder mon poste. Je dois toujours continuer de travailler.

Quels souvenirs gardes-tu du match aller contre Tours?
Pour moi, c’était la première fois que je passais complètement à côté d’un match.
On connaît les conditions dans lesquelles j’étais venu jouer (prévu en réserve, il avait remplacé Laurent Agouazi, non aligné par souci d’apaisement avec Tours, et démarré la rencontre en titulaire, NDLR), mais ça n’excuse rien. Pour moi, c’est un match à oublier.
Heureusement, mes amis et mes coéquipiers m’ont aidé pour mieux repartir. Maintenant, c’est derrière moi.

« ON VA À TOURS POUR FAIRE UN GROS MATCH. »

Le fait que votre futur adversaire n’ait pas joué le week-end dernier, c’est un avantage ou pas?
On ne va pas s’en soucier du tout. On s’occupe de nous. Qu’ils aient joué ou non, ce n’est pas un problème. Nous, on part pour faire un bon match là-bas. Qu’ils soient au top, qu’ils aient plus récupéré, peu importe.

Tours sort de deux résultats paradoxaux: victoire au Havre mais défaite à domicile contre Lens. Qu’en penses-tu?
En fait, c’est typiquement le contexte de la Ligue 2. Tout le monde peut battre tout le monde.
Quand ils sont allés gagner au Havre, ils devaient être sur un nuage, mais cela n’a pas empêché qu’ils se fassent surprendre chez eux par Lens.

Les Tourangeaux sont actuellement barragistes. À quel type de rencontre t’attends-tu?
Par rapport justement à leur classement, tous les matches qu’ils vont disputer seront difficiles pour leurs adversaires. Je m’attends à un match vraiment engagé, avec beaucoup de duels. Ce sera un match d’hommes.

Vous vous déplacerez avec quelles ambitions?
On part là-bas pour faire un résultat. Il faut qu’on poursuive notre série. Comme le coach l’a dit, on va à Tours pour faire un gros match.

Pour finir, un petit mot sur la CAN, à laquelle tu aurais pu participer: quel est ton favori?
Il y a déjà beaucoup de surprises. L’Algérie et la Côte d’Ivoire sont éliminées. Il y aura peut-être une surprise comme la dernière fois. Mais je pense que le Sénégal et le Ghana vont faire quelque chose.

QUE DEVIENT BERTRAND PITON ? J22 – CONFIRMER À L’EXTÉRIEUR QUE DEVIENT BERTRAND PITON ? J22 – CONFIRMER À L’EXTÉRIEUR
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets