Retour

JEREMY CHOPLIN AVANT LE RED STAR

le 21 septembre 2016
Interview Chamois

Jeremy bonjour, quel est ton sentiment après ce match nul concédé à domicile contre le Gazelec?
C’est un sentiment mitigé. Le point positif est de ne pas avoir pris de but et d’avoir ainsi pu reprendre confiance sur nos qualités défensives. En revanche nous aurions bien entendu voulu prendre ces trois points synonymes de première victoire, surtout à domicile.

Retrouver une solidité défensive était l’objectif avant d’espérer mieux?
C’était primordial. A Troyes nous avions commencé à redresser la barre en ne prenant qu’un petit but sur coup de pied arrêté. Nous avions à cœur d’effacer les deux claques prises à domicile contre Nîmes et Tours. Nous avons rempli le contrat à ce niveau-là mais tout n’a pas été parfait puisque nous n’avons pas gagné. Il nous faut encore continuer à travailler pour progresser.

Le schéma tactique en 4-1-2-3 mis en place est-il le bon?
C’est une bonne base pour reprendre confiance défensivement, avec Laurent (Agouazi) en numéro 6, juste devant la charnière centrale. Nous prenions trop de  « vagues » sur les matchs précédents et ce schéma a permis de stopper l’hémorragie. C’est encourageant pour la suite du championnat.

Comment s’est passée ta mission de cadre en défense (Bronn, Sambia et Kiki ont 21 ans de moyenne d’âge)?
C’est un plaisir de partager mon expérience avec les jeunes car ils sont à l’écoute et ont envie d’apprendre. Depuis le début de saison nous avons su garder une belle ambiance et de bonnes relations entre défenseurs. Nous avons essuyé de nombreuses critiques du fait de nos contre-performances, mais nous sommes toujours restés solidaires et avons beaucoup échangé entre nous.

Dans quel état physique et mental abordes-tu ce déplacement au Red Star?
Je n’ai aucun souci physiquement même si c’est la troisième rencontre en huit jours. J’aime enchainer les matchs, comme beaucoup de joueurs. La fatigue est la même côté Red Star donc ce n’est pas un problème, nous serons prêts. Au niveau mental la confiance perdue revient petit à petit et nous espérons bien faire un gros coup dès vendredi soir.

Le maître mot sera-t-il le réalisme offensif cette fois?
Il nous faut avant tout être encore costauds défensivement. Ne pas prendre de but nous permettra forcément de mettre quelques unes de nos occasions au fond et de l’emporter. Nous avons du mal à concrétiser depuis le début de la saison mais c’est continuant à être solidaires que nous inverserons la tendance. Nous sommes tous unis dans un projet commun et ça va finir par sourire, que ce soit défensivement et offensivement.

Quel souvenir gardes-tu de votre victoire au Red Star (2-0) la saison dernière?
Cette victoire a été marquante car nous n’étions pas en très bonne posture à ce moment-là. Ce match nous a relancés, espérons qu’il en soit de même cette saison. Mais nous ne parlons pas trop de ça. Les joueurs ont changé, le coach aussi et c’est une nouvelle saison. En plus ils ne jouent plus dans le même stade (ndlr: à Beauvais la saison dernière, à Jean Bouin cette saison). Nous nous concentrons pour l’instant sur la récupération, avant de bien préparer ce match.

Le stade Jean Bouin (situé à côté du Parc des Princes) est surtout connu des amateurs de ballon ovale. En fais-tu partie?
Absolument. J’aime beaucoup la mentalité du rugby, dans lequel je me retrouve un peu. Je connais bien le Sud-Ouest et j’ai des amis qui pratiquent le rugby, que ce soit à Bayonne (Top 14) ou à Biarritz (pro D2). Jean Bouin j’y suis déjà allé, mais en simple spectateur jusqu’à présent.


Propos recueillis par Jérôme HENRI

ZAKARIA GRICH AVANT LE GAZELEC QUENTIN DAUBIN AVANT ORLEANS ZAKARIA GRICH AVANT LE GAZELEC QUENTIN DAUBIN AVANT ORLEANS
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets