Retour

JONATHAN BRISON AVANT TROYES

le 15 septembre 2016
Interview Chamois

Jonathan, bonjour, comment s’est passée ton intégration au sein des Chamois et dans notre région?
Je me suis facilement intégré. je connaissais déjà Laurent (Agouazi ) car nous avons été formés en Lorraine tous les deux. Ca a aussi facilité les choses de se retrouver à l’hôtel avec les autres recrues. Je suis arrivé juste avant que l’on parte en stage une semaine et les joueurs m’ont tout de suite mis à l’aise, malgré le fait qu’après mon opération de la cheville je ne pouvais pas faire des séances d’entrainement complètes avec le reste du groupe. Quant à la région je confirme ce que l’on m’avait dit, à savoir que c’est une région ou il fait bon vivre, notamment en famille. Mais je suis venu ici avant tout pour des raisons footballistiques.

Au vu des matchs amicaux, imaginais-tu ce mauvais démarrage?
Non, bien sûr. Mais les matchs amicaux restent des matchs amicaux. Réussir les matchs d’avant saison ne signifie pas être dans les trois premiers du championnat ensuite. Certes on a pu se mettre en confiance mais à part une équipe de Ligue 1 qui venait juste de reprendre on a joué des équipes de niveau plutôt inferieur. Nous faisons un mauvais début de championnat mais tout n’est pas à jeter non plus. Nous ne sommes pas décrochés. Nous travaillons bien à l’entrainement et nous allons nous remobiliser pour aller chercher cette première victoire qui va nous faire du bien pour repartir de l’avant.

Le coach a déclaré « Nous sommes d’une grande pauvreté défensive ». Quelle est ta réaction face à ces propos?
Il est clair que, au vu du nombre de buts encaissés, on ne peut pas dire que l’équipe défende bien. On est trop vite sanctionnés sur les occasions concèdées. Nîmes n’a pas eu énormément d’occasions mais a été très réaliste. Défensivement comme offensivement, nous sommes 11 sur le terrain et c’est ensemble qu’il faut faire les efforts.

Comment expliques-tu cette très mauvaise entame face à Nîmes?
Le premier but nous a fait mal mais on est paradoxalement bien rentrés dans ce match. Pour preuve on touche la barre avant de prendre le but… Puis on prend le deuxième but très vite et ça devient compliqué, d’autant plus qu’on garde en tête le match de Tours. Pourtant la préparation du match a été bonne, c’est difficile à expliquer. Nous ne sommes pas vernis car on nous avons touché un certain nombre de fois les montants depuis le début. Mais on ne se cache pas derrière ça car il y a aussi des lacunes.

Comment s’est déroulée cette semaine et y a t-il eu une remise en question?
Nous sommes conscients de notre situation et n’avons pas beaucoup rigolé cette semaine. C’est un moment difficile à passer mais on continue à beaucoup travailler pour bien aborder les trois matchs qui nous attendent en huit jours. On espère prendre des points et ne pas commettre les mêmes erreurs. Nous restons ambitieux et n’allons pas commencer à dramatiser.

Pour ce déplacement dans l’Aube, la priorité sera de ne pas prendre de but?
C’est vrai que les équipes qui prennent le moins de buts finissent en haut du tableau. Si l’on veut remonter au classement il va falloir que l’on en prenne moins. Si l’on est solides défensivement, on aura forcément une ou plusieurs occasions de remporter le match car on s’est toujours créé des occasions franches. La base est en effet de bien de se rassurer derrière.

Troyes est une équipe dont le jeu n’est pas basé sur la possession du ballon cette saison. Pensez-vous pouvoir prendre le match à votre compte?
Nous n’en avons pas encore discuté en profondeur mais je pense que l’on ne prendra pas de risques fous à l’extérieur pour se faire contrer. Si eux sont prudents, nous devrons l’être également.

Ce match à l’extérieur est-il une opportunité de jouer désinhibé de toute pression?
Malgré le mauvais scenario des deux derniers matchs à René Gaillard il ne faut pas que l’on fasse un blocage à domicile. A Troyes on va jouer notre va tout et ensuite à domicile face au Gazelec on va essayer de renouer avec notre public. Le contexte est différent mais nous devons essayer de produire le même type de match et surtout prendre des points.


Propos recueillis par Jérôme HENRI

JUNIOR SAMBIA AVANT NÎMES ZAKARIA GRICH AVANT LE GAZELEC JUNIOR SAMBIA AVANT NÎMES ZAKARIA GRICH AVANT LE GAZELEC
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets