Retour

TRISTAN LAHAYE AVANT CONCARNEAU

le 2 janvier 2015
Interview Chamois

 

Tristan bonjour. Où en es-tu physiquement en ce début d’année?

Je suis de mieux en mieux. Mais pour être à 100% de mon potentiel physique il faut que j’enchaîne quelques matchs encore…


Quelle était la nature exacte de ta blessure?

Apres être resté sur la touche durant deux mois après mon entorse au genou gauche, j’avais repris. Et la veille de Chauvigny, j’ai contracté une élongation au quadriceps droit. J’ai sûrement dû compenser. Aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre.


En terme de motivation, reprendre la compétition par un mach de coupe, est-ce plus compliqué?

Non pas du tout. Quand on est des compétiteurs on se doit de vouloir gagner tous les matchs, que ce soit en coupe ou en championnat!


Concarneau s’annonce comme un match piège par excellence. Dans quel état d’esprit allez-vous l’aborder?

Avec l’envie de se qualifier, même si on sait que ça ne sera pas simple, car c’est une bonne équipe de CFA. On se doit de passer et de faire respecter la hiérarchie.

Le coach a-t-il eu un discours particulier durant la semaine?

Son discours n’a pas changé mais il nous a prévenus de la qualité de cette équipe de Concarneau. Il ne prend pas les choses à la légère. La Coupe, il connaît.


Concarneau semble être une équipe de contre. Est-ce plus difficile à appréhender?

Non pas spécialement, car en Ligue 2 nous sommes habitués à avoir la possession du ballon. A nous de faire attention à ne pas nous faire contrer. Il faudra rester vigilants et concentrés tout au long de la rencontre.


Cette équipe bretonne est également connue pour réaliser des exploits en coupe. Comment les en empêcher?

On doit tout simplement s’occuper de nous et développer le football que l’on pratique habituellement avec encore plus de concentration. La qualification passera par là.


Le match qui vous attend le vendredi suivant en championnat face au Gazelec d’Ajaccio revêt également une très haute importance. N’y a-t-il pas de risque que vous y pensiez déjà?

Non, on ne pense qu’au match de coupe et à une qualification pour le tour suivant.On aura bien le temps la semaine prochaine de pouvoir bien se préparer pour la réception du Gazelec.


L’environnement à Concarneau risque d’être « chaud bouillant ». Vous le ressentez sur le terrain?

Oui, sûrement qu’il y aura un bel engouement. Mais cela ne doit pas nous perturber, on a l’habitude… et à ce que je sache on ne joue pas au Parc des Princes!


Que faudra-t-il éviter pour obtenir la qualification?

Il faudra éviter de tomber dans la facilité et être à 100% dans nos têtes. En coupe le mental est souvent le facteur le plus important.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

 

 

 

FLORIAN MARTIN AVANT AUXERRE CHAFIK TIGROUDJA AVANT GFC AJACCIO FLORIAN MARTIN AVANT AUXERRE CHAFIK TIGROUDJA AVANT GFC AJACCIO
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets