Retour

DJIMAN KOUKOU AVANT LE HAVRE

le 14 août 2014
Interview Chamois

 

Djiman bonjour. Trois matchs et toujours pas de victoire, commencez-vous à vous inquiéter?

Certainement pas. On n’a joué que deux matchs en championnat et fait deux nuls. Bien sûr qu’on aurait aimé les gagner, mais ce n’est que partie remise. On a un bon groupe et un bon staff, avec un nouvel entraîneur à sa tête qui veut instaurer une nouvelle philosophie. La gagne c’est son cri de guerre, et même si pour le moment on n’a pas gagné encore un match il n’ y a pas raison de s’inquiéter. Tant qu’on arrive à se procurer des situations dans le jeu ça finira par payer. La seule désolation du moment c’est l’élimination face à Arles/Avignon, car on avait rêvé de mieux faire que la saison dernière et d’aller le plus loin possible.


C
ette élimination à Arles-Avignon arrive au mauvais moment. Comment rebondir face au Havre?

Nous avons réalisé à la fin de cette rencontre que nous n’avions pas mis tous les ingrédients nécessaires. Pour vite rebondir en championnat, il faudrait tout de suite ranger cette élimination du côté des mauvais souvenirs, et se mobiliser afin d’aller chercher notre première victoire en championnat. 


Quels détails faut il régler pour être plus compétitifs?

Le groupe doit rester beaucoup plus concentré et serein. On a une équipe joueuse et il ne faut pas perdre cela. Tout devient difficile quand on panique ou quand on se prête au jeu de l’adversaire. Il faut s’appuyer sur ce qu’on sait faire le mieux, à savoir poser le ballon et jouer. 


Vous avez prouvé à Arles-Avignon que vous aviez les ressources pour revenir au score. Que doit-on en tirer de positif?

Tout n’a pas été négatif en effet. Ce que j’ai aimé, c’ est qu’on a su réagir très vite et revenir deux fois au score en étant patients. Le troisième but est un gag pour moi: on grille la balle de match et sur la même action on encaisse un but sur contre attaque. Cela fait hélas partie du jeu…

 
Vous allez encore une fois rencontrer une équipe qui n’a toujours pas gagné…

Je ne sais pas avec quelles intentions cette équipe du Havre va venir à René Gaillard, mais pour moi l’équipe la plus motivée remportera la partie. Nous, on mettra toutes les chances de notre côté.

 
Votre système de jeu a-t-il beaucoup changé?

Le système n’a pas réellement changé. Peut-être les discours.

 
On sent pourtant de réelles possibilités à travers votre jeu. Est-ce également ton avis?

On a une équipe bien fournie à tous les postes. Il faut se faire mutuellement confiance et la jouer solidaire. On a certainement beaucoup de possibilités et beaucoup de choses à montrer dans ce championnat .

 
Quelles erreurs ne faudra-t-il pas répéter pour battre Le Havre?

Nous faisons confiance à notre staff qui nous donnera sûrement des consignes pour aborder cette rencontre. Nous serons attentifs et prêts, dans les jambes comme dans la tête.

  
On sent dans ton comportement beaucoup plus de sérénité. Te sens-tu aujourd’hui comme un joueur cadre?

Je ne me prêterais pas ce titre dans ce groupe. Je sais que j’ai la confiance de l’entraîneur et celle de mes coéquipiers. Je préfère m’infliger des responsabilités objectives au service du groupe. Les cadres on les connaît.

 
Propos recueillis par Bruno AHIME
 
 
 
 
 
 
QUENTIN BERNARD AVANT ARLES-AVIGNON GREG HOULA AVANT CLERMONT QUENTIN BERNARD AVANT ARLES-AVIGNON GREG HOULA AVANT CLERMONT
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets