Retour

THIERRY LAUREY ENTRAÎNEUR DE STRASBOURG

le 8 août 2016
Interview adversaire

 

Thierry bonjour. Avec quatre points en deux matchs de championnat, vos débuts sont plutôt réussis…
D’un point de vue comptable ça correspond à ce qu’on attendait. Maintenant au niveau du jeu il y a pas mal de petites choses à améliorer et de détails à affiner. Certains joueurs ne sont pas encore à 100%, on monte progressivement en régime. On attend encore mieux mais on travaille bien.

L’attente des supporters est-elle palpable lorsque vous jouez à la Meinau?
Contre Amiens le public a été extraordinaire. Super, formidable, on a assisté à une réelle communion avec les joueurs. Nous avons eu la chance d’ouvrir le score rapidement, les supporters nous ont ensuite soutenus jusqu’au bout et aidés à remporter la victoire.

Sentez-vous une pression particulière eu égard au statut et à l’histoire du club qui retrouve la Ligue 2?
Oui et non. Les gens sont conscients que le club est reparti de CFA2 et qu’il a fallu gravir les échelons un à un. Plus on monte et plus c’est difficile. Certains rêvent évidemment de retrouver la Ligue 1, mais pour ça il faut un peu de temps. Ne nous enflammons pas.

Quand on est promu mais qu’on s’appelle Strasbourg, les objectifs sont-ils différents?
Non non. Les objectifs restent les mêmes que les autres promus je pense, à savoir le maintien pour pérenniser le club à ce niveau. On a mis trois ans avant de retrouver la Ligue 2, on attendra quelques années pour la Ligue 1. Certains clubs ont réussi à enchaîner deux montées consécutives ces dernières années, mais ça demeure quand même très rare. Notre volonté reste le maintien. Pour l’obtenir nous devrons transpirer et ce ne sera pas facile. Certaines équipes semblent plus prêtes, plus expérimentées. Nous allons tenter de nous mettre rapidement au niveau.

Avez-vous pu effectuer le recrutement souhaité?
D’une manière générale oui. Il ne faut pas oublier non plus que certains joueurs découvrent la Ligue 2. Pour l’instant le recrutement nous satisfait aussi bien au niveau des performances sportives que de l’état d’esprit. On ne veut pas tout bouleverser et on se laisse le temps pour voir s’il est nécessaire ou non d’apporter quelques retouches.

Quelle importance attachez-vous à la Coupe de la Ligue?
Ce n’est pas notre priorité. Cela dit cette Coupe de la Ligue est une compétition que le RC Strasbourg a déjà remportée (en 1997 et en 2005) et qui est donc chère dans le cœur des supporters. Nous allons disputer trois matchs en six jours et non en sept comme les autres équipes. Disons que celui-ci n’est pas le plus important des trois, même si allons évidemment le jouer pour gagner.

Les Chamois Niortais auront disposé d’une 1/2 journée de récupération supplémentaire. Cela aura son importance mardi soir?
Oui, même si Niort doit se déplacer. Nous avons joué samedi après-midi sous une forte chaleur et nous avons laissé des forces.

Allez-vous faire tourner votre effectif pour ce match face aux Chamois?
Il y aura quelques changements mais pas de bouleversement car nous voulons garder notre dynamique. Avec la nouvelle règle supprimant les prolongations, chacun voudra s’arracher pour obtenir la victoire. C’est une bonne chose, ça va dynamiser le jeu.

Niort a débuté par deux matchs nuls en championnat. A quel type de match vous attendez-vous?
Deux points certes, mais un face à Lens qui fait partie des favoris pour la montée avec Le Havre et Reims, et l’autre à Laval où il n’est jamais facile de faire un résultat. En supériorité numérique Niort n’a pas su faire la différence mais a su se relever pour arracher le nul après avoir été mené. C’est une équipe solide qui sait voyager. Il va donc falloir s’en méfier.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

 

DENIS ZANKO ENTRAÎNEUR DE LAVAL CHRISTOPHE PELISSIER ENTRAÎNEUR D’AMIENS DENIS ZANKO ENTRAÎNEUR DE LAVAL CHRISTOPHE PELISSIER ENTRAÎNEUR D’AMIENS
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets