Retour

CORINNE DIACRE, ENTRAINEURE DE CLERMONT

le 18 février 2016
Interview adversaire


Corinne bonjour, quelle analyse faites-vous de votre dernière rencontre, perdue 3 à 1 à Ajaccio?

On ne peut de toute évidence pas se satisfaire d’une défaite, quelle qu’elle soit. Nous étions dans les conditions d’un match à l’extérieur, en Corse. Nous avons joué face à une équipe très motivée, en net regain de forme puisqu’elle n’a pas perdu en championnat depuis le début de l’année. Et puis nous avons été un peu trop timorés sur cette rencontre.

Clermont Foot est descendu à la 8ème place du classement suite à des résultats en deçà depuis le début de l’année 2016 (aucune victoire sur les 4 derniers matchs). Comment l’expliquez-vous?

Nous avons joué quatre matchs en douze jours car deux de nos matchs ont été décalés. Cela a engendré chez mes joueurs une fatigue physique mais également psychologique. Nous avons également alterné les matchs sur des terrains différents, soit synthétiques, soit très gras, ce qui fait que nous y avons laissé un peu de jus et quelques plumes. Cette semaine j’ai senti mes joueurs beaucoup plus agressifs à l’entrainement. C’est de bon augure pour la réception de Niort.

Clermont est une équipe joueuse avec la 3ème meilleure attaque mais aussi la 3ème plus mauvaise défense. On imagine que vous souhaitez un peu plus de réalisme défensif…

Surtout de la rigueur. Nous pouvons parler de réalisme offensif mais pas de réalisme défensif. Par contre j’attends en effet davantage de rigueur défensive de la part de mes joueurs. Ils le savent car ils ont les mêmes exigences envers eux-mêmes, donc nous sommes sur la même longueur d’ondes. Maintenant il faut que cela se traduise sur le terrain.

En septembre dernier vous avez prolongé votre contrat jusqu’en 2018. Un beau signe de confiance de votre direction…

C’est avant tout une volonté du président d’inscrire le club dans une certaine régularité. Mettre l’accent sur le centre de formation permet également de travailler différemment et de faire progresser des jeunes. De mon côté je souhaitais également poursuivre l’aventure. C’est pourquoi nous avons trouvé un terrain d’entente très facilement.

Vous avez concédé votre deuxième défaite à domicile contre l’AJA il y a 15 jours. Avez-vous l’obligation de gagner face aux Chamois Niortais?

Nous n’avons pas d’obligation si ce n’est de faire le meilleur match possible. Déjà pour se remobiliser suite aux dernières sorties que nous avons pu faire. Ensuite pour essayer de recoller au trio de tête et ne pas les laisser s’échapper. Nous sommes encore dans nos objectifs. Il n’y a ni pression, ni crise à Clermont aujourd’hui. On a juste un match à gagner vendredi.

Entre deux équipes qui n’ont pas gagné depuis 4 ou 5 rencontres, à quel type de match faut-il s’attendre?

Ce sera sans doute un match très serré. Nous avons l’envie de gagner et Niort est par contre dans l’obligation de gagner! Je vois donc un match très âpre et très disputé.

 

Propos recueillis par Jérôme HENRI

 

ALEX DUPONT, ENTRAINEUR DE BREST ALEXANDRE BONNET, JOUEUR DU HAVRE ALEX DUPONT, ENTRAINEUR DE BREST ALEXANDRE BONNET, JOUEUR DU HAVRE
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets