Retour

OLIVIER DALL’OGLIO ENTRAÎNEUR DE DIJON

le 7 janvier 2016
Interview adversaire

 

Olivier bonjour. Contrairement aux Chamois Niortais votre équipe n’a pas joué le week-end dernier: avantage ou inconvénient?

En ce qui nous concerne je dirais que c’est plutôt un inconvénient, même si on l’a comblé en partie en effectuant une rencontre amicale contre Belfort. La victoire (4-1) reste anecdotique, car il y a eu beaucoup de turnover des deux côtés.

A mi-championnat vous pointez à une excellente deuxième place. Est-ce conforme à vos attentes?

En début de saison on ne partait pas complètement dans l’inconnu, mais quand même un peu puisqu’on avait pas mal renouvelé l’effectif. On ne sait jamais si ça va prendre tout de suite, et aujourd’hui oui c’est une bonne surprise. La mayonnaise a pris rapidement, notamment grâce un bon recrutement il me semble. On a apporté un peu plus de maturité, à travers par exemple un joueur comme Quentin Bernard qui arrive de chez vous et nous apporte toute son expérience de la Ligue 2.

Vous disposez d’un matelas de six points sur le quatrième. Comment le gérez-vous?

On le gère au quotidien, à travers le travail. En plus nous avons été échaudés la saison dernière. On se trouvait à la même place mais nous avons connu un creux en janvier-février. On va essayer de ne pas renouveler les mêmes erreurs. Cela passe par une grosse responsabilisation des joueurs.

Votre objectif aujourd’hui, c’est la montée en Ligue 1?

Oui aujourd’hui on peut le dire. L’objectif initial était de pouvoir monter dans les deux saisons qui viennent. Mais si on peut le faire dès cette année ce sera encore mieux.

Niort reste sur deux victoires consécutives. A quel type de rencontre vous attendez-vous vendredi soir?

Je m’attends à un match intense. Niort n’est pas une équipe qui nous réussit beaucoup chez elle. Autant chez nous ça se passe plutôt bien, autant à Niort c’est plus compliqué. Il faudra nous montrer solides, notamment dans les duels, et mettre de la vitesse dans les enchaînements.

Dans quel état d’esprit allez-vous aborder ce rendez-vous?

Avec ambition mais prudence. Niort a l’habitude de réaliser des deuxièmes parties de championnat bien meilleures que ses premières.

Quelle sera la clé?

Comme dans beaucoup de rencontres, ça se joue souvent dans les 18 mètres. On se procure toujours des occasions, Niort aussi d’ailleurs. Maintenant il faudra savoir les mettre au fond. On devra amener beaucoup de justesse dans les dernières passes.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

HERVE LOUBAT ENTRAÎNEUR DE MOULINS ERIC BECKER ENTRAÎNEUR DE SARRE-UNION HERVE LOUBAT ENTRAÎNEUR DE MOULINS ERIC BECKER ENTRAÎNEUR DE SARRE-UNION
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets