Retour

MOUHAMADOU DIAW JOUEUR D’AUXERRE

le 15 octobre 2015
Interview adversaire


Doudou bonsoir, revenir au stade René-Gaillard doit avoir une saveur spéciale pour toi…

Bien sûr. On ne reste pas si longtemps dans un club sans y avoir gardé beaucoup de souvenirs. Je suis arrivé à Niort alors que le club venait de subir une double relégation et se retrouvait en CFA. Après la perte du statut pro et du centre de formation il fallait tout reconstruire. Quand j’en suis reparti, on avait retrouvé la Ligue 2. J’ y ai tout connu, les montées, les maintiens… Alors oui, revenir ici sous d’autres couleurs ce sera spécial.

On pensait te voir finir ta carrière à l’étranger et te voilà finalement à Auxerre…

C’est vrai que ma première idée était de partir soit dans le Golfe, soit en Chine. Les contacts ont traîné et c’est lors de mon retour du Sénégal que j’ai été contacté par Auxerre. Dans ma situation je n’ai pas hésité longtemps.

Quelle est la différence entre un club comme Auxerre et celui des Chamois Niortais?

Déjà ils ont un point commun: la formation. Auxerre n’a plus rien à prouver depuis bien longtemps dans ce secteur. Après, Auxerre est un très grand club avec une histoire, un passé en Ligue 1 très long et des campagnes européennes. Au niveau des structures aucune comparaison n’est possible. Il suffit de regarder les installations, le stade, le centre de formation…

Quel est l’objectif de l’AJA cette saison?

Faire mieux que la saison passée tout en produisant du beau jeu. C’est une marque de fabrique ici. Mais on sent bien qu’avec l’histoire qui entoure l’AJA, retrouver l’élite est un souhait qui doit être concrétisé à court terme.

Vous en avez les moyens?

L’équipe est composée de joueurs très jeunes entourés de quelques briscards. Aujourd’hui on reste sur une bonne période, mais seuls le temps et les résultats pourront répondre à cette question.

As-tu gardé des contacts avec les Chamois Niortais?

Oui, j’ai toujours au téléphone certains joueurs. Je suis également leur parcours et je m’aperçois qu’une fois de plus ils ont un peu de retard à l’allumage. Cela dit je ne suis pas inquiet pour eux. C’est déjà arrivé plusieurs fois, et je sais que tout le monde mettra tout en oeuvre pour redresser la barre.

A Auxerre tu as également retrouvé un certain Adama Ba…

Il fait partie de tous ces jeunes joueurs avec du talent et il a la confiance de l’entraîneur. C’est très important pour lui qui est un peu réservé. Pour le moment il réalise un bon début de saison.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

 

 

ALEXANDRE BONNET JOUEUR DU HAVRE DENIS RENAUD ENTRAÎNEUR DU PARIS FC ALEXANDRE BONNET JOUEUR DU HAVRE DENIS RENAUD ENTRAÎNEUR DU PARIS FC
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets