Retour

ALEXANDRE BONNET JOUEUR DU HAVRE

le 1 octobre 2015
Interview adversaire

 

Alexandre bonjour, comment expliques-tu les débuts irréguliers de ton équipe?

Elle a été modifiée à plus de 50% cet été. Aujourd’hui nous manquons encore d’automatismes, ce qui explique en partie nos mauvais résultats. Mais nous manquons également de réalisme dans les deux zones de finition. On se doit de travailler encore plus dur afin que l’équipe devienne compétitive et réponde aux attentes placées en elle.

Après une grosse victoire à Lens, vous restez sur quatre matchs sans victoire. Où en êtes-vous sur le plan mental?

Nous sommes forcément déçus de ces dernières contre-performances. Mais il ne faut pas non plus noircir le tableau. Le podium est à six points, c’est pourquoi nous nous devons de retrouver la victoire face à Niort ce vendredi.

Votre 15ème place actuelle a coûté sa place à votre entraîneur. Comment le vivez-vous?

C’est toujours difficile de se séparer d’un entraîneur. Thierry Goudet est arrivé la saison dernière alors que le club traversait des moments difficiles. Il a beaucoup apporté au club en redonnant a l’équipe une certaine stabilité. Il a été victime de nos dernières contre-performances, mais il ne faut pas oublier ce qu’il a apporté au club durant son passage ici.

Est-ce un handicap de jouer dans un si grand stade si peu rempli?

Bien sûr, mais on a conscience que ce stade ne demande qu’à vivre. Le Havre est une ville de football, il faut simplement redonner aux gens l’envie de revenir au stade pour y vivre de belles émotions. Cela passe par des victoires et une place plus convenable au classement.

Quel souvenir gardes-tu de votre réception des Chamois la saison dernière?

Depuis quelques années Niort est une équipe qui pratique un très beau football, avec de bons joueurs de ballon. Mais le visage de cette équipe a été pas mal modifié à l’intersaison. Elle a perdu certains de ses joueurs cadres, ce qui a semble t-il modifié un peu sa manière de jouer, avec un jeu un peu plus direct vers l’avant.

Toi qui a été formé ici à Niort, que gardes-tu en mémoire? As-tu conservé des contacts?

Niort c’est mon club formateur. C’est là-bas que je me suis révélé en équipes de jeunes. C’est un passage important dans ma carrière, je pense notamment à mon année de 16 ans Nationaux aux côtés de David Moreaux qui m’a permis de me dépasser et de me découvrir. J’ai gardé pas mal d’amis que ce soit à la suite de mon passage aux Chamois mais aussi, car j’y ai vécu de très belles années, au lycée de la Venise Verte en section sports-études.

Tu portes aujourd’hui le brassard de capitaine, comment vis-tu ces nouvelles responsabilités?

C’est un concours de circonstances. Mais il est clair que j’ai de nouvelles responsabilités dans cette équipe, du fait que je commence à avoir plus d’expérience. J’essaie d’apporter ce que je sais faire sur le terrain et en dehors.

La pression du résultat risque d’être forte vendredi soir. Comment allez-vous aborder cette rencontre?

Nous n’avons pas le droit à l’erreur si nous voulons espérer quelque chose dans ce championnat. La pression sera présente, mais nous sommes des joueurs professionnels et cela fait partie de notre métier. Nous possédons des joueurs d’expérience, alors je sais que nous répondrons présents face aux Chamois.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

 

 

 

 

 

ALEX DUPONT ENTRAÎNEUR DE BREST MOUHAMADOU DIAW JOUEUR D’AUXERRE ALEX DUPONT ENTRAÎNEUR DE BREST MOUHAMADOU DIAW JOUEUR D’AUXERRE
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets