Retour

OLIVIER ECHOUAFNI ENTRAÎNEUR DE SOCHAUX

le 13 août 2015
Interview adversaire

 

Olivier bonjour, vous venez de vous qualifier en coupe de la Ligue contre votre prochain adversaire de vendredi en championnat. Comment ça s’est passé?

Comme un vrai match de coupe avec tous les ingrédients que ça peut comporter. Il y a eu de la tension, de l’engagement… On sait qu’une équipe va passer et l’autre rester à quai. On a été malmenés presque tout au long du match, mais on a su à un moment donné trouver la réussite qui nous faisait défaut jusque là.

Vous avez terminé la rencontre à neuf. Les deux joueurs exclus auraient-ils été titulaires vendredi?

Comme ils ont pris un carton rouge de toute façon ils ne seront pas là. Mais au vu de leurs dernières performances, il y aurait eu beaucoup de chances pour qu’ils soient titulaires.

Alignerez-vous votre nouvelle recrue, notre ex-Chamois Florian Martin?

Si tous les papiers sont en règle et arrivés, on fera en sorte qu’il fasse partie du groupe. Après, de là à ce qu’il débute… Il y a des paramètres à prendre en compte. Le transfert est tout frais, le côté émotionnel peut rejaillir, il faut faire attention à tout ça.

Vous attendez-vous à une équipe niortaise revancharde vendredi?

Oui complètement, même si le match de vendredi sera un tout autre match. On est en championnat, c’est notre pain quotidien… En tous cas nos confrontations donnent toujours lieu à de belles rencontres. Celle-ci ne devrait pas déroger à la règle.

Quels objectifs vous a fixés votre nouvelle direction?

Comme la plupart de toutes les autres équipes, d’être ambitieux. Mais surtout faire mieux que la saison dernière, où on avait fini dans le premier tiers du tableau. Il est donc facile de deviner ce qu’elle attend de nous.

Aujourd’hui, disposez-vous de l’effectif pour les atteindre ou peut-on s’attendre à d’autres mouvements?

Pour l’instant non. On peut s’attendre à deux ou trois nouvelles recrues d’ci la fin du mercato.

Sur quels aspects pensez-vous avoir la plus grosse marge de progression?

Sur un peu tous les aspects. Disons que techniquement et tactiquement on peut s’appuyer sur de bonnes bases. Reste à améliorer l’homogénéité et l’équilibre afin de nous montrer plus stables.

Jouer le même adversaire à trois jours d’intervalle: avantage ou inconvénient?

Ni l’un ni l’autre. Simplement, je peux dire qu’on les connaît bien et qu’eux nous connaissent bien. Ça fait gagner du temps par rapport à un autre adversaire. Même si comme je le disais le match de vendredi sera très différent de celui de mardi. Les deux équipes ont besoin de points et feront en sorte de l’emporter. Mais on sait que ce sera compliqué.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

 

 

QUENTIN BERNARD AVANT DIJON SAFET SUSIC ENTRAÎNEUR D’EVIAN THONON GAILLARD QUENTIN BERNARD AVANT DIJON SAFET SUSIC ENTRAÎNEUR D’EVIAN THONON GAILLARD
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets