Retour

DAVID LE FRAPPER ENTRAÎNEUR DE VALENCIENNES

le 30 juillet 2015
Interview adversaire

 

David bonjour. Comment s’est déroulée votre préparation?

Plutôt bien, même si je n’ai pas pu disposer tout de suite de nos deux internationaux U19 (Angélo Fulgini et Lucas Tousart, partis disputer le championnat d’Europe). J’ai également dû composer avec les arrivées tardives d’un gardien et d’un attaquant. On a beaucoup travaillé, et physiquement et sur la cohésion de groupe.

Disposez-vous aujourd’hui de l’effectif qui vous convient?

Quand j’aurai récupéré mes deux blessés, oui. Même si le degré de forme des uns et des autres  et très différents.

Doit-on s’attendre à encore quelques mouvements?

Pour le moment non. On devrait partir avec ce groupe. On ne peut pas faire n’importe quoi car nous sommes très encadrés financièrement.

Pour y avoir été joueur (1988/1991 et 1997/1999) et formé, le Chamois Niortais FC est un club que vous connaissez bien…

Oui forcément. Niort, cela reste d’excellents souvenirs. C’était durant ma arrière de joueur. Aujourd’hui je suis passé de l’autre côté de la barrière mais je n’oublierai jamais ce qu’ont fait les Chamois Niortais pour moi. Et en terme de formation, et plus tard comme joueur.

Y avez-vous gardé des contacts?

Quelques-uns. Il m’arrive d’avoir au téléphone Franck Azzopardi ou Karim Fradin.

Quels sont les caractéristiques des Chamois Niortais à vos yeux?

Aujourd’hui je n’ai que très peu d’informations sur l’équipe version Régis Brouard. Ce qu’on sait, c’est que Niort fait partie des bonnes équipes de Ligue 2. Une équipe bien en place qui prône la stabilité et le jeu. Mais je me préoccupe que peu de nos adversaires. Je préfère rester concentré sur les incertitudes de mon équipe.

Vous vous attendez à quel type de rencontre?

Ce sera un peu une découverte. Comme tous les matchs de reprise. Disons qu’on évoluera peut-être avec plus de confort par rapport à Niort qui jouera à la maison. Je m’attends de leur part à un jeu de séduction et d’efficacité devant leur public. Quoi qu’il en soit, ce sera une rencontre compliquée. On sait que Niort est redoutable sur sa pelouse.

Existe-t-il une attente particulière chez les supporters valenciennois?

Depuis notre relégation, on vit un peu au jour le jour. Il ne faut pas oublier d’où on vient. On part de très loin. On essaie de pérenniser le club et de l’asseoir en Ligue 2. Ça passe par des moments douloureux. Aujourd’hui on entre dans une ère nouvelle. On écrit un nouveau chapitre de l’histoire du club. Il faut être patient, on ne peut pas faire n’importe quoi. Je pense qu’il nous faudra deux à trois ans avant de remettre le club à la normale.

Quels objectifs vous ont fixés vos dirigeants?

Avant tout d’obtenir un maintien rapide. Ensuite, ce sera des objectifs de plaisir, de victoires. Rester cohérent par rapport à ce qu’on proposera à notre nombreux et fidèle public. Il nous faudra montrer et utiliser les valeurs du club, comme on a su le faire en fin de saison dernière pour nous maintenir. A Valenciennes, on n’a pas d’autres choix.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

DENIS ZANKO ENTRAÎNEUR DE LAVAL QUENTIN BERNARD AVANT DIJON DENIS ZANKO ENTRAÎNEUR DE LAVAL QUENTIN BERNARD AVANT DIJON
Réactions
  • Phil 79, le 30 juillet, 2015 à 15:49 :

    SUPER ITW de DAVID.
    Ce n’est que du bonheur que de le revoir au stade René GAILLARD lieu où il a porté les couleurs de nos CHAMOIS.
    Bon retour à NIORT.
    ALLEZ CHAMOIS

Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets