Retour

ALEX DUPONT ENTRAÎNEUR DE BREST

le 15 janvier 2015
Interview adversaire


Alex bonjour. Vos joueurs ont-ils digéré cette cruelle défaite à Troyes?

Oui. Vous savez, quand ça ne marche pas comme vous l’avez prévu, il est grand temps de passer à autre chose. Et pour nous, le match suivant c’est Niort. Mais les garçons sont très déçus et frustrés du résultat par rapport à leur prestation. On avait malheureusement fait le même match à Dijon, où on avait perdu 1-0 à la 90ème en marquant un but contre notre camp. Ca veut dire que dans le jeu on est à la hauteur, mais qu’on est pénalisés par notre manque d’efficacité offensive.

Votre défense risque d’être affaiblie avec en plus deux expulsés (Falette et Moimbe), vous qui possédez la meilleure du championnat…
C’est sûr qu’on sera affaiblis car Moimbe et Falette sont des joueurs importants. Mais on le sera également au milieu car Pérez est blessé. En ce moment la réussite n’est pas avec nous mais on va s’accrocher.

Votre première moitié de championnat est-elle conforme à vos attentes?
Oui assez. C’est un championnat où on désire jouer un rôle. S’installer durablement dans le monde professionnel est le souhait du club. Aujourd’hui on a fréquenté la première partie de tableau depuis le début, même si je pense qu’on a laissé passer quelques points à notre portée en cours de route.

Avez-vous comme objectif la montée dès cette saison?
Oui on souhaite remonter en Ligue 1 et le plus tôt sera le mieux. Nous disposons de joueurs de qualité pour atteindre cet objectif et pour l’instant nous sommes sur le bon chemin. Mais il nous faudra marquer plus de buts et savoir rester aussi solides. Sans oublier que nous avons joué les matchs aller sans Samassa ni Cuvillier, ce qui a affaibli notre attaque. Quand on aura récupéré tout le monde, plus un ou deux renforts offensifs, on sera plus armés.

Quels souvenirs gardez-vous du match aller à Niort?
Si je me souviens bien il s’agissait du deuxième math de la saison avec tout ce que ça engendre en terme de mise en place du jeu. Les défenses avaient pris le pas sur les attaques et il ne s’était pas passé grand-chose. On n’avait pas assisté à beaucoup d’occasions.

Les Chamois Niortais manquent de réussite actuellement. Est-ce le bon moment pour les rencontrer?
Très honnêtement ce n’est pas le genre de questions que je me pose. Je reste concentré sur notre jeu. Je ne pense pas qu’il existe un moment plus favorable qu’un autre pour rencontrer telle ou telle équipe.

Vous êtes invaincus à domicile. Cela vous procure-t-il une pression supplémentaire ou bien un avantage composé de certitudes?
On s’appuie sur ce qui nous a réussi et notamment permis de gagner. Principalement à Le Blé. On tient à rester une équipe difficile à battre, et on le souhaite le plus longtemps possible.

Avec combien d’équipes allez-vous devoir lutter pour rester sur le podium?
On fait partie des sept ou huit équipes qui peuvent prétendre au podium, mais aujourd’hui bien malin qui pourrait dire qui va y parvenir. En nous battant Troyes a pris un petit avantage, mais il reste encore beaucoup de matchs à disputer.

Existe-t-il chez les Niortais un secteur que vous redoutez particulièrement?
Pas forcément un joueur en particulier. Niort est une équipe solide, une équipe référente de Ligue 2. Si on veut l’emporter vendredi soir cela passera par un bon match de notre part.

Dans quel état d’esprit vos joueurs vont-ils aborder cette rencontre?
Il y a de la sérénité au Stade Brestois et aussi beaucoup d’envie. Nous avons tous à cœur d’atteindre notre objectif.

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

THIERRY LAUREY ENTRAÎNEUR DU GFC AJACCIO THIERRY GOUDET ENTRAÎNEUR DU HAVRE THIERRY LAUREY ENTRAÎNEUR DU GFC AJACCIO THIERRY GOUDET ENTRAÎNEUR DU HAVRE
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets