Retour

JORDAN CHORT JOUEUR D’ANGLET

le 4 décembre 2014
Interview adversaire

 

Jordan bonjour, quels souvenirs gardes-tu de ta période passée sous les couleurs des Chamois Niortais?

C’est une période de ma vie que je n’oublierai jamais. J’y ai effectué toute ma formation durant laquelle j’ai eu la chance de côtoyer des éducateurs, dirigeants et coéquipiers qui m’ont aidé à me construire sur le plan sportif et personnel. Toutes ces années niortaises ont été riches en émotions, mais le moment le plus fort a été lorsque j’ai effectué mes premiers matchs en Ligue 2.


As-tu conservé des contacts ou des amis de cette époque?

J’ai toujours quelques contacts, notamment avec des joueurs de ma génération. J’ai eu le plaisir de jouer contre beaucoup d’anciens Chamois aussi. Mais j’ai surtout eu la chance de rencontrer mon meilleur ami Romain Tranchant. Nous sommes arrivés la même année au club et nous jouions ensemble dans l’axe central.


Qui connais-tu de l’équipe niortaise actuelle?

Quentin Bernard et Simon Hébras avec qui j’ai joué plusieurs saisons, mais aussi Fabrice Fontaine qui était notre préparateur physique à l’époque.


Quel a été ton parcours depuis ton départ des Chamois?

La première saison j’ai rejoint le FC Libourne St-Seurin qui évoluait en National. J’avais d’ailleurs joué contre Niort qui venait juste de descendre. Le club ayant été rétrogradé pour raisons administratives, je suis ensuite parti jouer à Bayonne où j’ai évolué trois années en National. J’en ai profité pour reprendre mes études et être embauché au Crédit Agricole. Et aujourd’hui j’en suis à ma troisième saison avec les Genêts d’Anglet qui évoluent en CFA 2.


Comment s’est déroulée ton arrivée à Anglet?

Très bien. L’avantage c’est que seulement quelques kilomètres séparent Bayonne d’Anglet. De plus je connaissais déjà la plupart des joueurs.


Cette rencontre de Coupe de France face aux Chamois Niortais provoque t-elle un engouement autour du club?

Depuis notre qualification à Bergerac lors du 6ème tour, on commençait déjà à sentir l’engouement monter autour du club. Recevoir un club professionnel a naturellement amplifié le phénomène. On espère que les gens se déplaceront en nombre pour nous soutenir, car ici le football est beaucoup moins suivi que le rugby.

Quelle a été ta première réaction lors du tirage au sort?

Je souhaitais qu’on reçoive un gros et lorsque j’ai vu que Niort faisait partie de notre groupe pour le tirage, je voulais que ce soit eux. Donc, dès que j’ai vu le tirage, j’étais forcément content de pouvoir jouer contre mon club formateur. Et j’étais surtout content pour le club d’Anglet qui attendait ça depuis longtemps.


Comment allez-vous aborder cette rencontre?

Comme nous le faisons habituellement en ce qui concerne la préparation d’avant match. Ensuite, ce match nous le prenons comme une fête pour le club et les gens qui seront là.


Comment allez-vous vous y prendre pour tenter de créer la surprise?

Il n’y a pas de recette miracle. On va donc essayer de rester nous-mêmes comme on le fait depuis le début de saison, en y ajoutant ce brin de folie que peut procurer la Coupe de France.


Un message à faire passer du côté de Niort?

Je suis ravi de pouvoir revoir les personnes que j’ai pu côtoyer à l’époque. Et je remercie mes anciens coéquipiers qui m’ont déjà envoyé des messages de soutien pour ce match.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 
 

 

PASCAL GASTIEN ENTRAÎNEUR DE CHÂTEAUROUX OLIVIER ECHOUAFNI ENTRAÎNEUR DE SOCHAUX PASCAL GASTIEN ENTRAÎNEUR DE CHÂTEAUROUX OLIVIER ECHOUAFNI ENTRAÎNEUR DE SOCHAUX
Réactions
  • Phil 79, le 4 décembre, 2014 à 12:42 :

    Je me souviens de JORDAN comme d’un excellent joueurs qui aurait pu être un jour professionnel mais le destin en a décidé autrement. Je lui souhaite de faire une très bonne saison.
    ALLEZ JORDAN.
    ALLEZ CHAMOIS

Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets