Retour

STEPHANE CRUCET ENTRAÎNEUR D’ARLES-AVIGNON

le 22 octobre 2014
Interview adversaire

 

Stéphane bonjour, à quoi attribuez-vous les difficultés de votre équipe en ce début de championnat?

Bonjour. Oh vous savez, il y a beaucoup de facteurs pour tenter d’expliquer ça. Disons qu’on a eu une préparation un peu tronquée, deux nouveaux entraîneurs coup sur coup, et beaucoup d’arrivées et de départs. Il a fallu tout recadrer et cela prend forcément un peu de temps. On fait tout pour avancer et le plus vite possible.


La tâche vous paraît-elle surmontable pour maintenir votre club en Ligue 2?

Oui bien sûr, car le groupe possède beaucoup de qualité. Les joueurs doivent se responsabiliser, car plus le temps passe et plus il est difficile de rattraper son retard. Il nous a manqué certains ingrédients que nous allons tenter de retrouver, au-delà de la qualité du jeu en elle-même.


Votre club a fait le choix de recruter récemment des joueurs au riche passé et très expérimentés. Votre groupe manque-t-il malgré tout de maturité?

Peut-être. En tous cas ça fait la contre balance avec les jeunes joueurs que l’AS Monaco nous a prêtés. Ces joueurs expérimentés encadrent les jeunes. C’est très intéressant de disposer d’un référent sur lequel je peux m’appuyer dans chaque ligne.


Vous avez battu les Chamois Niortais en Coupe de la Ligue (3-2) et Seydou Koné qui avait inscrit les deux buts niortais est suspendu vendredi soir… Est-ce un avantage psychologique?

A chaque match suffit sa peine, et ils sont tous différents. J’ai vu jouer Niort la semaine dernière, Koné ne jouait pas et ils se sont quand même procurés des occasions. Aujourd’hui on se trouve dans une passe délicate et je ne pense pas qu’on ait un quelconque ascendant.


Paradoxalement, votre équipe brille en Coupe. La pression serait-elle différente dans cette compétition?

Je ne sais pas. Mardi on ira à Reims contre une Ligue 1, on verra ce qui se passera. Peut-être que d’avoir cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, dans ces matchs couperets, permet aux joueurs de plus se lâcher, de se décoincer. Pour autant il va très vite falloir montrer la même chose en championnat.


Vous attendiez-vous à être intronisé responsable de l’équipe professionnelle aussi tôt dans la saison?

Je n’attache pas d’importance à ça aujourd’hui. L’important ce sont les joueurs, le club, et que ce soit Stéphane Crucet ou un autre… Ce qu’il faut avant tout c’est retrouver au plus vite une place plus en rapport avec nos ambitions et la qualité du groupe.


On sent quand même que les dirigeants, au-delà du choc psychologique escompté, n’ont pas voulu tout bouleverser en conservant Bruno Irles devenu votre adjoint…

C’est un peu ça. Mais sur cette question, je préfère jouer mon joker…


Des joueurs comme Niang, Zébina ou Chimbonda, tous ex internationaux, sont ils plus difficiles à motiver dans votre situation?

Non pas particulièrement, au contraire. Ce sont de grands professionnels. Niang et Zébina sont ceux qui bousculent le plus les autres. Il existe dans le comportement de certains des manques avérés, que ces joueurs très expérimentés ne comprennent pas. Ne serait-ce par exemple qu’un replacement défensif pas assez rapide.


Quelle image avez-vous des Chamois Niortais?

Je connaissais mieux l’équipe la saison dernière parce que je suis ami avec Pascal (Gastien). Mais j’ai également joué avec Régis (Brouard) au Red Star. Je sais que c’est une équipe très solide défensivement et qui pratique un beau football. A nous de trouver les solutions pour les gêner.


Sur quelles valeurs allez-vous vous appuyer pour tenter de les battre?

Sur la culture de la gagne, sur la « gnac » qui nous a manqué jusqu’à présent.


Un petit message à faire passer je crois…

Oui. J’envoie le bonjour à mon pote Bébert (Piton). Nous avions intégré en même temps le centre de formation de Sochaux, et c’était mon copain de chambre. Et l’amitié franc-comtoise c’est sacré!

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

Crédit photo AC Arles-Avignon Jordan ISEN

 

 

 

 

OLIVIER FRAPOLLI ENTRAÎNEUR D’ORLEANS PABLO CORREA ENTRAÎNEUR DE NANCY OLIVIER FRAPOLLI ENTRAÎNEUR D’ORLEANS PABLO CORREA ENTRAÎNEUR DE NANCY
Réactions
  • Phil 79, le 24 octobre, 2014 à 12:31 :

    SUPER ITW de l’entraineur de l’équipe d’ARLES AVIGNON. Merci beaucoup à toutes les personnes en général et à la paire BRUNO AHIME/ Eric MAZET en particulier pour tout le travail effectué afin que le site de nos CHAMOIS soit ce qu’il est c’est à dire : SUPER.

Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets