Retour

CHRISTOPHE REVAULT CONSEILLER TECHNIQUE DU HAVRE

le 14 août 2014
Interview adversaire

 

Christophe bonjour. Comment expliquez-vous le timide démarrage du HAC?

Contre Ajaccio on ne s’est pas montrés suffisamment solides pour gérer notre avantage, et au final on se fait rejoindre dans les arrêts de jeu. Là, il nous a manqué un peu de maturité et de concentration. Lors de la première journée à Auxerre, on savait qu’il est toujours difficile de s’imposer à l’Abbé-Deschamps, face à une équipe qui n’a pas envie de revivre sa difficile dernière saison. Menés 1-0 à la mi-temps, on concède un pénalty juste après la pause qui nous fait très mal. Disons qu’on est encore en rôdage, mais il reste un paquet de matches…


A l’instar de notre équipe, vous venez de vous faire éliminer en Coupe de la Ligue. Cela perturbe votre avant-match face aux Chamois  Niortais?

Non. Tout joueur professionnel doit savoir intégrer la défaite, même si ce n’est jamais agréable. Il doit être capable de rebondir tout de suite derrière. Il ne s’agissait pas de la même compétition. Là c’est notre pain quotidien qui revient. A Niort, les joueurs auront tiré un trait sur cette élimination prématurée.


Les deux équipes sont à la recherche de leur première victoire. Vous attendez-vous à un match à haute tension?

Il arrive tôt dans la saison tout de même pour qu’il y ait trop de pression… En tous cas on devrait assister à un match ouvert. Comme à chaque fois qu’on se déplace à Niort, qui est une équipe qui aime le jeu, et qui va vers l’avant.


Quels souvenirs gardez-vous de vos dernières confrontations contre Niort?

Je me souviens que nous étions venus nous imposer en Coupe de la Ligue (2-3) et que nous avions fait match nul en championnat (1-1). A contrario Niort était venu nous battre (2-1) à domicile. A chaque fois ce furent des rencontres serrées, où chacun avait eu sa chance et où les occasions avaient été nombreuses de part et d’autre.


Votre effectif est composé de deux joueurs de la même génération formés à Niort (Bonnet et Gamboa)…

Oui je sais. Deux joueurs dont le profil pourrait paraître similaire mais qui possèdent des qualités différentes. En tous cas, le coach les aligne régulièrement ensemble. Et puis au moins, ils ne seront pas dépaysés…


Que manque-t-il actuellement au HAC pour se montrer plus performant?

Très certainement un peu de mental. Il faut qu’on arrive à se faire violence à ce niveau, afin de ne pas encaisser de buts. Ce qui nous éviterait de courir après le score. C’est un des aspects sur lequel il faut que nous progressions.


L’intersaison s’est-elle déroulée comme vous l’aviez souhaitée?

Oui, même si on peut toujours mieux faire. On nous a demandé de travailler sur certains profils de joueurs, et je pense qu’on a bien avancé. Mais le mercato n’est pas fini, il reste trois semaines. Il peut y avoir encore quelques modifications.


Craignez-vous un aspect en particulier chez les Niortais?

Non, mais on sait que chez eux quand tout se met bien en route et que la ferveur remonte des tribunes, ça devient compliqué. Mais on ne craint rien de particulier. On respecte cette équipe de Niort, qui s’applique toujours à proposer du jeu. Après, ça reste un match où tout peut arriver.


Vous qui êtes un ancien gardien de but de haut niveau, quel regard portez-vous sur l’évolution de votre poste, à l’image des grosses performances auxquelles on a pu assister lors de la dernière Coupe du monde…

Je n’ai pas été étonné outre mesure. Déjà, pour une fois, les instances avaient choisi des ballons à peu près normaux (sic), avec des trajectoires plus régulières. Ce qui a permis de découvrir des gardiens de très haut niveau et d’assister à un joli spectacle. Après, le poste en lui-même est en perpétuelle évolution. Aujourd’hui un gardien doit savoir tout faire. Se servir aussi bien de ses mains que de ses pieds. On lui demande souvent d’être le premier relanceur et de sortir proprement. Mais sachez qu’ il s’agit d’un poste qui exige énormément de travail!


Propos recueillis par Bruno AHIME

 

 

 

 

CHAMOIS-BREST : 0-0 CHAMOIS-LE HAVRE : 1-0 (1-0) CHAMOIS-BREST : 0-0 CHAMOIS-LE HAVRE : 1-0 (1-0)
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets