Retour

REPARTIR DU BON PIED !

le 7 janvier 2015
Présentation match

 

Ce vendredi 9 janvier, nos Chamois reçoivent le Gazélec Football Club d’Ajaccio. Le coup d’envoi de ce match, le dernier de la phase aller du championnat, sera donné à 20H.

La défaite en Coupe de France face à une équipe du CFA, a forcément un peu plombé l’ambiance dans les rangs Chamois. « C’est dommage parce qu’on avait les moyens de passer contre cette équipe qui ne m’a pas impressionné, regrette Karim Fradin, le manager général. Mais bon, c’est la Coupe, il y a toujours des surprises. »

Vendredi, retour au championnat, « C’est ce match le plus important. Nous avions plutôt bien fini l’année, avec de bonnes prestations. Et il faut retrouver notre souveraineté du début de saison à domicile. » L’une des meilleures équipes à la maison jusqu’au 26 septembre et la victoire sur Angers, les Chamois n’ont plus gagné depuis: deux défaites et deux nuls.

L’absence pour suspension des titulaires que sont Adama Ba, Jimmy Roye et Djiman Koukou a pesé dans la défaite à Concarneau. Contre le GFC, seul le dernier nommé sera autorisé à rejouer. « C’est l’occasion de mettre en place une saine concurrence. Tout l’effectif doit se sentir concerné. »

 

Le promu surprise…

 

Le Gazélec c’est la bonne surprise de cette première partie de championnat. Sans faire de bruit, sans statistiques étincelantes, les promus Corses sont installés à la 5ème place. Ceci notamment grâce à un grand sérieux au stade Ange-Casanova. Autrefois handicapant pour sa vétusté, il est devenu puits de points (22 pris, seuls Dijon et Brest font mieux). Parce qu’à l’extérieur le bilan est moins glam’: quatre défaites de rang, une petite cinquième arrangerait bien les affaires niortaises….

Une défaite comme il y a deux saisons, lors de la 30ème journée, lorsque les Ajacciens étaient venus perdre quasiment toute illusion de maintien. Depuis, ils ont joué avec les boutons de l’ascenseur. Descendus à l’étage inférieur, en National, ils sont remontés aussi sec. 

Thierry Laurey, le coach (qui a fréquenté le même vestiaire que Régis Brouard à Montpellier en 1991-92), n’a pas eu de grands moyens pour se constituer un effectif spécial Ligue 2. Le Gazélec est même le seul qui n’ait pas reçu la manne de la « Licence club » en début de saison. Prêté aux Chamois la saison passée, l’ancien Stéphanois Kévin Mayi est l’un des nouveaux venus. Auteur d’un doublé à Clermont le 22 août, il a ajouté son nom à la longue liste de ceux qui ont scoré pour le GFC en 18 matches: 13 buteurs. Un partage des responsabilités qui peut aussi bien montrer la force d’un collectif, que les hésitations sur la permanence d’un système…

Pour nos protégés, qui n’ont plus gagné au stade René-Gaillard depuis trois mois et demi, ce match est une nouvelle occasion de faire vibrer un public qui ne demande que ça. ALLEZ CHAMOIS!!!

 

Texte Karl Charlie DUQUESNOY (toutes les statistiques du GFC AJACCIO en cliquant ici).

 

L’ABBE DESCHAMPS POUR FINIR L’ANNEE… VOYAGE PERILLEUX A BREST L’ABBE DESCHAMPS POUR FINIR L’ANNEE… VOYAGE PERILLEUX A BREST
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets