Retour

CHAUD CHAUD A CHATEAUROUX…

le 27 novembre 2014
Présentation match

Ce vendredi 28 novembre, nos Chamois effectuent l’un de leurs plus courts déplacements, en direction du stade Gaston-Petit de Châteauroux. Ils y affronteront la Berrichonne, à 20H , dans le cadre de la 16ème journée du championnat de France de Ligue 2.

Travailler sans relâche, mettre plus que jamais le bleu de chauffe, c’est l’idée qui prévalait cette semaine dans le camp niortais. Afin d’anticiper et de se préparer au mieux à évoluer sur le terrain synthétique castelroussin, nos joueurs ont pris la route de Poitiers pour y trouver des installations similaires et de bonne qualité. Rien n’est laissé au hasard avant ce match, à nouveau essentiel, face à un concurrent direct au maintien.

La situation des Chamois s’est encore un peu dégradée après le nul concédé à René-Gaillard face à la lanterne rouge Tours, vendredi dernier. Après ce sixième match sans succès en championnat, notre équipe flirte dangereusement avec la zone de relégation (2 points). Elle est sévèrement à la diète depuis début octobre: seulement 3 points pris (3 nuls) sur 18 possibles. Mais pour la première fois face aux Tourangeaux, le mauvais résultat s’est alourdi d’une pauvreté dans la manière. “Nous n’avons pas mis assez de contenu”, admettait Karim Fradin, le manager général. Quelques points positifs sont néanmoins à souligner: nos protégés sont sur une série de deux matches sans défaite (après la victoire en Coupe contre Chauvigny). De plus ils ont eu la ressource mentale pour revenir au score après avoir encaissé un but sur penalty dès la 10ème minute. Ils auraient même dû l’emporter en fin de rencontre. Enfin Seydou Koné s’affirme comme le buteur que l’on attendait (six réalisations en championnat et deux en Coupe de la Ligue). Mais il n’a permis à nos protégés de s’imposer qu’une seule fois, c’était face au Havre (1-0).


Duel fratricide…

Il y a encore quelques mois, les destins niortais et castelroussins étaient diamétralement opposés. Pendant que les premiers combattaient pour une accession surprise dans l’élite, les seconds bataillaient désespérément pour le maintien en Ligue 2. Les deux équipes ne s’étaient pas faits de cadeaux au cours de la saison: victoire de Châteauroux 3-0 à l’aller, succès de Niort 4-0 au retour. Elles ont toutes deux échoué dans leurs quêtes; mais Châteauroux a été repéché, “profitant” de l’interdiction d’accession de Luzenac.

Les temps ont changé, surtout pour Niort. Les deux formations se retrouvent à la lutte pour le maintien. Le défait de vendredi occupera la 18ème place. Et comment ne pas voir en plus dans ce match tous les ingrédients du duel fratricide? Aux commandes de Châteauroux depuis cet été, on retrouve Pascal Gastien, coach historique qui a fait remonter les Chamois du CFA à la Ligue 2 en trois saisons. Laurent Cadu, directeur de la formation castelroussine depuis 2011, avait occupé le même poste à Niort pendant de nombreuses années. Enfin Karim Fradin figurait dans l’équipe de Châteauroux qui a défié le Paris Saint-Germain en finale de la Coupe de France 2004 (défaite 1-0).

Vendredi soir nos Chamois vont devoir se montrer costauds. Une première victoire à l’extérieur tomberait à point nommé. La saison dernière elle avait surgi dans les mêmes eaux (victoire 1-0 à Brest lors de la 15ème journée). Un signe?


Texte Karl DUQUESNOY (toutes les statistiques de Châteauroux en cliquant ici)

 

ET SI NIORT JOUAIT UN MAUVAIS TOURS ? ATTENTION AU PIEGE… ET SI NIORT JOUAIT UN MAUVAIS TOURS ? ATTENTION AU PIEGE…
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets