Retour

ET SI NIORT JOUAIT UN MAUVAIS TOURS ?

le 20 novembre 2014
Présentation match

 

Nos Chamois retrouvent le championnat ce vendredi 21 novembre à 20H en recevant le FC Tours au stade René-Gaillard.

Après la parenthèse Coupe de France, soldée par une victoire sur leurs voisins de Chauvigny (DH), nos protégés travaillent à la préparation d’un match déjà crucial. Après cinq confrontations sans victoire, dont un nul (1-1 contre Orléans) et une lourde défaite (1-4 contre Nancy) au stade René-Gaillard, la victoire est nécessaire.

Plusieurs éléments nous permettent d’espérer. Les qualités de l’équipe d’abord. La plupart des observateurs admettent que les Chamois doivent essentiellement leur peu flatteuse 15ème place à un manque criant de réalisme devant le but adverse. Dans le jeu, peu de choses à redire. Les Niortais se procurent de nombreuses occasions, soutiennent la comparaison avec leurs adversaires… Mais c’est souvent le geste ultime qui pêche. Celui que la confiance conduit.


Le déclic attendu…

Et si la victoire de samedi en Coupe de France, même acquise face à une équipe qui évolue quatre niveaux en dessous, agissait comme un déclic? L’an passé, notre équipe avait également patiné en début d’exercice avant d’enchaîner les succès comme les perles. Le doute est insidieux, la fébrilité contagieuse. Ils semblent même avoir touché les lignes arrières, plutôt hermétiques jusqu’à la 10ème journée. Depuis, les Chamois ont encaissé neuf buts en quatre rencontres, passant de la 5ème à la 12ème défense de la Ligue 2 (la 18ème sur les quatre derniers matches).


Tours dans la tourmente…

Autre matière à optimisme pour vendredi: l’adversaire. Mais qu’arrive-t-il au FC Tours? Après un début de saison honnête (10ème après sept journées), les Tourangeaux n’ont plus marqué le moindre point, glissant vers la dernière place du championnat. Cette équipe, qui figure dans le haut du classement depuis trois saisons, aurait perdu toute consistance en quelques semaines? Le départ d’Andy Delort (meilleur buteur de la Ligue 2 la saison passée) a laissé un grand vide.

Le club, qui lorgnait sur la Ligue 1, s’est vu signifier une interdiction de recrutement à l’intersaison. Un désaccord profond entre le président Jean-Marc Ettori et le coach Olivier Pantaloni a conduit ce dernier à démissionner après la 11ème journée (il a aussitôt rejoint le banc de l’AC Ajaccio). Son successeur, Alexandre Dujeux (ex-entraîneur adjoint) n’est pas encore parvenu à stopper l’hémorragie: trois défaites en championnat, dont deux de suite à l’extérieur, se sont ajoutées.

Ils bougent encore…

Malgré tout les Tourangeaux restent au contact au classement (4 points de retard sur le premier non-relégable). Ils n’ont concédé qu’une défaite par plus d’un but d’écart (à Brest 2-0). Par ailleurs les Tourangeaux viennent de recruter le jeune attaquant Birahima Tandia, ex-pensionnaire de l’équipe de France avec Varane et Pogba chez les jeunes. Ne les enterrons pas trop vite: sur les dix saisons précédentes, la lanterne rouge après 14 journées s’en est sortie quatre fois (Monaco, Nîmes et Guingamp à deux reprises). Et enfin les Tourangeaux ont aussi retrouvé le goût du succès grâce à la Coupe le week-end dernier (0-2 à Saran, DH).

Mais à domicile, face à une formation qui n’a glané aucun point hors de ses bases, nos Chamois doivent impérativement saisir l’opportunité d’inaugurer leur première série de victoires de la saison. ALLEZ CHAMOIS!

 

Texte Karl DUQUESNOY (toutes les statistiques du FC Tours en cliquant ici).

 

LA COUPE POUR PETILLER A NOUVEAU CHAUD CHAUD A CHATEAUROUX… LA COUPE POUR PETILLER A NOUVEAU CHAUD CHAUD A CHATEAUROUX…
Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets