Retour

JONATHAN BRISON AVANT ORLÉANS

le 13 septembre 2017
Brison vs PFC
DOMINO'S LIGUE 2

Jonathan bonjour. Tes soucis de santé sont définitivement oubliés?
Oui, c’est vrai que la cheville va plutôt bien.
J’aurai toujours des petites douleurs chaque fois que je jouerai au foot, mais ça ne me pénalisera pas comme la saison passée. Je m’habitue à jouer comme ça.
Aujourd’hui, ça va mieux. Je prends du plaisir aux entraînements, dans le fait de retrouver le groupe et de ne plus être seul à travailler avec le préparateur physique ou les kinés. Ça fait du bien à la tête.
Maintenant, à moi de redevenir compétitif pour espérer retrouver une place dans le onze des titulaires.

Tu viens de disputer une heure et quart contre le Paris FC. Après une si longue indisponibilité, tu dois être très soulagé?
Oui, ça a fait vraiment du bien.
Après, ce n’était pas prévu dans la marche à suivre, parce que je devais passer par la case réserve. Mais, du fait des blessures et des suspensions, je me suis retrouvé dans le groupe. Et, malheureusement pour nous, Matt’ (Sans, NDLR) a pris ce carton rouge, donc j’ai dû rentrer.
D’un côté, j’étais content. D’un autre, un petit peu anxieux de savoir comment ça allait se passer. Surtout que ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas évolué à ce niveau.
Ça a été un peu compliqué physiquement, mais, dans l’ensemble, ça n’a pas été catastrophique.

Tu n’as pourtant pas démarré dans le meilleur des contextes…
Surtout qu’on n’avait pas trop le ballon. On a beaucoup défendu.
Le point positif, c’est qu’on n’a pas repris de but.
Je me suis rendu compte aussi que j’avais encore un déficit au niveau physique. Il faut que je bosse, que je retrouve le rythme. Peut-être avec des matches en équipe réserve, pour vraiment être compétitif et aspirer à une place parmi les titulaires.

« DANS CE CHAMPIONNAT, IL N’Y A PAS DE MATCH FACILE. »

As-tu eu une petite appréhension quand tu as pénétré sur la pelouse?
Au niveau de ma blessure, non. Parce que je sais que ça tient. Pour que je me blesse à nouveau, il faudrait que je prenne vraiment un très gros coup, comme la première fois. Donc déjà, ça, c’est bien.
C’était plus sur ma condition physique. Le fait de ne pas m’être échauffé également car je suis rentré très vite. J’espérais être au niveau. Ça a été compliqué au début mais, au fur et à mesure, je suis bien rentré dans le match pour finir un peu fatigué. Dans l’ensemble, j’étais quand même satisfait.

Que peut-on retenir de positif malgré tout?
Déjà, comme je le disais, de ne pas avoir repris de but, même si on aurait préféré revenir. À 10 contre 11, en étant menés 2-0, on peut vite prendre une valise. On a eu la force de caractère, plus un bon Saturnin (Allagbé, NDLR) sur deux ou trois occasions, de ne pas prendre de troisième but.

Place maintenant à un déplacement périlleux à Orléans, une équipe en forme.
De toute façon, dans ce championnat de Ligue 2, il n’y a pas de match facile. On a pu le voir en recevant un promu, puisqu’on a perdu.
Ce sera difficile, on a un peu regardé les vidéos. Orléans possède de très bons joueurs, comme de toute façon dans toutes les équipes de Ligue 2. Il faudra retrouver cette solidité qui avait fait notre force en début de championnat.
On a bien travaillé cette semaine cet aspect, ainsi qu’offensivement, où on a les armes pour leur faire du mal.

Quel va être votre objectif pour cette rencontre?
On va essayer de ramener un résultat positif. Un nul ou, encore mieux, une victoire. Ce serait le départ d’une nouvelle série qu’on espère positive.

(Photo La Nouvelle-République – Eric Pollet)

PHOTO OFFICIELLE, LES COULISSES JULIEN DACOSTA, PORTRAIT PHOTO OFFICIELLE, LES COULISSES JULIEN DACOSTA, PORTRAIT
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets