Retour

JIMMY ROYE AVANT ANGLET-GENÊTS

le 2 décembre 2016
Jimmy Roye vs ACA
Actualités

Jimmy bonjour. Cette défaite à Reims met un terme à votre belle série. Comment réagir après ça?
Oui, cette défaite à Reims nous a mis un petit coup d’arrêt, mais c’était contre une belle équipe, à l’extérieur. Une équipe qui va jouer le haut du tableau.
Cependant, on n’a pas fait n’importe quoi, on n’a pas été ridicules.
À nous de passer ce tour de Coupe de France pour nous remettre en confiance pour le match du Havre qui arrive à domicile derrière.

On sent un gros sentiment de frustration après cette rencontre…
Oui, parce qu’on a montré de belles choses. On n’a pas eu une multitude d’occasions mais, dans le jeu, c’était cohérent.
C’est un peu cruel car on prend ce but sur deux ou trois erreurs qui s’enchaînent. On va dire que peut-être la fatigue des trois matches en une semaine a joué.
Maintenant, il y a un match de Coupe de France à gagner. Le match de Reims est passé, ça ne sert plus à rien d’y penser.

Justement, on a senti que l’accumulation des matchs rapprochés a joué un rôle dans cette contre-performance…
Oui, bien sûr, surtout qu’on a eu quelques blessés. Ande (Dona Ndoh, NDLR), Lolo (Agouazi, NDLR)…
On n’a pas la même profondeur de banc qu’une équipe comme Reims. Sans vouloir faire les miséreux, c’est la vérité. Je pense que leur banc lundi soir a quand même fait la différence.
Nous, entre les déplacements à Brest et Reims, ça a été compliqué. Ce sont des gros matches, c’est sûr que ce manque de fraîcheur a pu peser dans ce résultat.
Maintenant, il faut s’enlever ça de la tête et bien préparer ce match d’Anglet.

Jouer un match de Coupe de France juste après est-il la meilleure façon de rebondir?
Je pense que oui.
Dans le football, on a la chance de pouvoir jouer tous les trois, quatre, cinq jours. Là, ça peut nous permettre de nous remettre d’aplomb et de retrouver une série positive en commençant par la Coupe de France.

« TOUT LE MONDE EST MOTIVÉ POUR PASSER. »

Vous allez pourtant être attendus au tournant…
Oui, la Coupe de France, ce sont des matches très compliqués. Peu importe l’équipe, à chaque fois que tu te déplaces, c’est forcément un piège.

Comment est le groupe physiquement et mentalement aujourd’hui?
Physiquement, on récupère du déplacement à Reims qui a pompé beaucoup de jus dans les organismes.
Après, on est des compétiteurs, des professionnels. C’est à nous de nous remettre d’aplomb pour ce match. Et je pense que tout le monde est motivé pour passer parce que, derrière, on sait que les équipes de Ligue 1 rentrent et qu’on peut tirer un gros morceau.

On sent avec la sérénité que vous dégagez depuis plusieurs mois que vous allez surmonter cette déception.
Je suis complètement d’accord. C’est sûr qu’on a enchaîné des résultats positifs. Je crois qu’on a fait dix matches sans défaite ou quelque chose comme ça. (en fait, six sans défaite et un revers en onze matches avant Reims, NDLR)
Là, on a perdu à Reims, c’est un petit coup d’arrêt, mais c’est Reims, il ne faut pas se frustrer. Il faut passer au-dessus de ça, passer le cap et se remettre directement dans cette compétition qu’est la Coupe de France. Elle demande beaucoup d’énergie. Surtout si ça va jusqu’aux prolongations, ce que je n’espère pas.

Surtout que vous avez une véritable envie d’aller loin dans cette compétition.
Oui oui, et de tirer un gros chez nous. Pour que les gens soient heureux, que ce soit une belle fête.
Mais, avant tout, il faut passer Anglet. Il faut les respecter et, pour ça, il faut bien jouer au football.

QUE DEVIENS-TU STÉPHANE ROBINET ? LE PROGRAMME DU WEEK-END QUE DEVIENS-TU STÉPHANE ROBINET ? LE PROGRAMME DU WEEK-END
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets