Retour

QUENTIN BERNARD AVANT DIJON

le 6 août 2015
Actualités

 

Quentin bonjour, comment s’est passée ton intégration à Dijon?

On est plusieurs joueurs à être arrivés cette année, alors on a mis un petit peu de temps à bien se connaître. Mon intégration idéale a surtout été simplifiée par la présence de Yo (Gastien).

Après avoir passé autant de saisons sous le maillot des Chamois Niortais, qu’est ce qui change le plus quand on débarque pour la première fois dans un autre club?

Les infrastructures. Ici il y en a. Le centre d’entraînement est vraiment bien, on s’y sent vite à l’aise . Tout est mis à disposition pour bien travailler, c’est le grand changement. Après il y a aussi le stade que j’ai découvert lors de la journée des abonnés. Il avait déjà évolué lorsque le club était monté en Ligue 1, et aujourd’hui la tribune latérale est aussi en reconstruction. Au final ce stade sera vraiment parfait. A Niort on en parle depuis dix ans mais rien n’avance, ce n’est pas méchant mais c’est la réalité .

Existe-t-il beaucoup de différences entre les deux clubs, les deux villes?

Dijon est un club plus ambitieux et plus structuré. Entre les deux villes, il n’y a rien a voir. Dijon est une plus grande ville, le centre est vraiment beau, c’est une ville riche, jolie et culturelle. C’est la cité des Ducs De Bourgogne. Et on y mange aussi très bien. 

Comment s’est déroulée votre préparation d’avant-saison?

On a bossé très dur. Nous sommes partis une semaine en stage au Chambon sur Lignon, bouclée par une nuit à la belle étoile avec barbecue et toiles de tente au programme le dernier soir. Vraiment bien pour la cohésion de groupe. Les matchs amicaux ont été mitigés au niveau des résultats. Mais pour l’équipe, ils nous ont permis de bien nous connaître et d’avancer ensemble. Ils furent de bons moyens de préparer notre début de saison qui va être très chargé.

A part Johan Gastien, connaissais-tu d’autres joueurs?

Je les connaissais presque tous car il y a plusieurs saisons que je joue en Ligue 2. Nous nous sommes déjà rencontrés, alors j’arrivais dans un vestiaire que je connaissais déjà un peu.

Vous avez démarré le championnat par un nul à Ajaccio. Quel sentiment te laisse ce partage de points?

Prendre un point en Corse lors du premier match, c’est toujours intéressant. Sans prendre de but c’est encore mieux. On a pu voir qu’on avait encore des choses à améliorer dans l’utilisation du ballon et l’agressivité, mais c’est un bon début. 

Les Chamois eux, ont perdu. Est-ce que ça peut rendre cette rencontre plus compliquée?

Les Niortais ont perdu mais ce n’est pas forcément mérité par rapport aux images que nous avons vues. Ils seront remontés, car c’est toujours inquiétant de perdre le premier match chez soi. Mais nous avons envie de faire un bon match pour notre première à Gaston Gérard.

Qu’est-ce qui l’emporte avant cette confrontation? L’appréhension ou l’excitation?

Rien de particulier. Je sais qu’ils vont m’attendre au tournant et ce sera un match spécial malgré tout. Mais pas de surplus de pression, simplement envie de faire un bon match pour cette première à la maison. Hormis le plaisir de revoir certains joueurs et membres du staff avec qui j’ai passé de bons moments les saisons précédentes. 

Que vous a fixé comme objectif votre entraîneur?

Le coach et nous avons parlé de ce début de saison, car il y a 6 ou 7 matchs dans le mois d’août. Après tu sais comment ça se passe. Si nous avons la chance de bien débuter, on ne sait pas ce qui peut se passer par la suite. A nous de saisir notre chance d’entrée de jeu et de bien commencer.

Ce match de vendredi, tu l’imagines comment?

Je ne vois rien d’autre qu’une victoire pour nous, car nous devons gagner. Ce sera un match engagé mais ce sont deux équipes qui jouent. Alors j’espère que ce sera un bon match et qu’il se terminera par le même score pour Dijon que l’an dernier. 

Un message à délivrer avant de te quitter?

J’ai une pensée pour toutes les personnes du bureau et les éducateurs de jeunes à qui je n’ai pas pu dire au revoir. J’ai aussi une pensée toute particulière pour le grand-père d’une amie à moi, abonné et qui m’a toujours soutenu au stade, mais qui a appris une mauvaise nouvelle. Je voudrais lui dire que je suis de tout cœur avec lui pour le combat le plus dur de sa vie. Je sais qu’il lit souvent le site des Chamois et j’aurai le plaisir de le voir pour le match retour. Je l’embrasse, il se reconnaîtra. Enfin une pensée bien sûr pour ma famille qui sera au stade vendredi.

 

Propos recueillis par Bruno AHIME

 

 

 

 

A DIJON POUR LANCER LA SAISON OLIVIER ECHOUAFNI ENTRAÎNEUR DE SOCHAUX A DIJON POUR LANCER LA SAISON OLIVIER ECHOUAFNI ENTRAÎNEUR DE SOCHAUX
Réactions
  • charly hebdo, le 6 août, 2015 à 19:11 :

    Quentin est un très bon joueur mais en plus il a la chance d’être un mec bien. Merci pour tout ce que tu as donné à notre club et bonne chance à toi avec DIJON. La biz au petit Gastoun.

Réagir à cet article
poujoulat_Chem_2017_sansBL_FrblancMacif blancLogo Westlink blancLogo CA blancerima blancCG-2018_blancrégion_NA-BlancLogo Departement blancLogo Ville de Niort blancLogo CAN blanc
Ensemble atteindre les sommets